Boitement chez les chiens

Votre chien boite ? Il faut s’en soucier sans tomber dans la panique. Ce guide vous dit tout sur les boitements, les raisons et les solutions.


Tout comme les humains, les chiens se brisent parfois les os, se tordent les muscles, font glisser leurs disques ou se déchirent les ligaments, ce qui peut entraîner l’apparition soudaine de boitements ou de difficultés de mouvement.

Le boitement est causé par une variété de problèmes, comme les blessures, les infections, l’inflammation, les défauts anatomiques, le cancer et les maladies dégénératives. L’apparition d’un boitement peut être soudaine ou se développer plus lentement avec le temps, comme dans le cas des maladies chroniques.

La meilleure façon de la diagnostiquer reste d’observer régulièrement son chien pour noter tout changement dans son comportement.


Chez le chien, l’arthrite (parfois appelée arthrose) et les blessures sont deux des causes les plus courantes de boitement. Bien que l’arthrite se présente habituellement comme une maladie chronique, elle peut aussi se manifester par un début soudain de boitement, si un mouvement violent ou fâcheux survient.

Comment se manifeste le boitement ?

Dans la plupart des cas de boitement, il n’y aura aucun signe extérieur de dommage. Le chien continue d’avancer voire même de courir alors qu’il semble en difficulté.

Dans d’autres, le chien avance peu, préfère s’allonger pour léger son membre douloureux.

Jodie s’est déjà mise à boiter soudainement après une torsion durant une période de jeu avec sa soeur et elle continuait, malgré une douleur visible, à essayer d’avancer comme elle fait d’habitude. Après une visite chez le vétérinaire, il s’est avérer que son articulation de la patte était déboîtée…

Quand traiter en urgence le boitement ?

Dans les cas graves de traumatisme, les membres peuvent pendre à un angle non naturel lorsqu’ils sont fracturés ou disloqués. Les os peuvent même percer la peau. Il s’agit alors de fracture ouverte et le chien est alors en très grande souffrance…

Parfois, des saignements ainsi qu’un gonflement peuvent également survenir.



Les fractures, les dislocations, les saignements qui ne s’arrêtent pas rapidement, le gonflement prononcé doivent tous être évalués immédiatement.

Soins immédiats en cas de boitement

Dans tous les cas d’un traumatisme grave :

  • Ne bougez pas le chien. Maîtrisez-le si nécessaire.
  • Vérifiez s’il y a des fractures (y compris des dislocations) en observant l’angle du membre et sa stabilité.
  • S’il n’y a pas de cassure évidente et que le chien peut boitiller, il n’est généralement pas nécessaire d’atteler la patte.
    Les chiens boiteux doivent rester sous votre surveillance et leurs mouvements doivent être limités.
  • Les boitements persistants (plus de 24 heures), les fractures suspectées, l’enflure grave, l’incapacité de se tenir debout nécessitent des soins vétérinaires immédiats.

En cas de douleur intense ou de gonflement :

  • Si le chien est grand et peut marcher sur trois pattes, laissez-le marcher jusqu’à la voiture et emmenez-le immédiatement chez le vétérinaire. Utilisez une rampe ou portez-le sur la banquette. Pour un chien avec un poids réduit, portez-le.
  • Si le chien souffre de maux de dos plutôt que d’un membre gonflé, bercez-le tout en le portant à la voiture (parce qu’il peut être difficile de distinguer le mal de dos du mal de membre, manipulez tous les chiens boitant doucement). Assurez-vous de soutenir l’animal sous l’abdomen et la poitrine si vous soupçonnez une blessure au dos.

patte d'un chien blessé

Dans les cas légers ou boitement intermittent :

  • Appliquez une compresse froide (comme un chiffon humide ou un sac de légumes surgelés) sur l’articulation pour aider à réduire l’inflammation.
  • Si la zone reste enflammée ou si le chien présente des douleurs pendant plus de 24 heures, passez à une compresse chaude et amenez-la chez un vétérinaire pour une évaluation.
  • NE PAS administrer de médicaments en vente libre sans l’avis d’un vétérinaire. L’ibuprofène, le Tylenol et l’aspirine peuvent causer des effets secondaires importants.

Soins vétérinaires

Diagnostic

Un examen initial pour le boitement consiste en un examen physique et un examen orthopédique. Bien que cela puisse aider à guider le diagnostic, des radiographies sont souvent nécessaires pour évaluer l’état des articulations et des os. Pour les lésions des tissus mous, votre vétérinaire peut avoir besoin d’un tomodensitomètre ou d’une d’IRM pour localiser les lésions.

Cela est le cas si le vétérinaire ne trouve pas d’emblée la source du problème. Toujours avec l’exemple de Jodie, ma vétérinaire à cette époque a diagnostiqué l’articulation déboîtée en touchant simplement la patte et a pu la remettre rapidement.

Vivre et gérer

Ne faites jamais faire de l’exercice à un chien boiteux. En fait, il faut laisser le chien se reposer complètement pendant quelques jours et jusqu’à plusieurs semaines. Lorsque la boitement s’estompe, continuez le repos du chien pendant au moins 24 à 48 heures. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous devriez réintroduire l’exercice, et ce, de façon douce et progressive. Comme toujours, le boitement persistant ou qui s’aggrave doit être évaluée par un vétérinaire.

Si le boitement est dû à la vieillesse ou l’apparition d’une maladie, discutez avec le véto pour savoir quoi faire. En effet, privez le chien d’amusements et de dépenses physiques n’est pas la solution, mais il faut parvenir à trouver des activités qui n’aggravent pas la situation de ses articulations.

Boitement chez les chiens
5 (100%) 1 vote[s]