Cage pour chiot : comment l’habituer à sa cage ?

L’entraînement avec la cage, lorsqu’il est efficace, peut être un outil utile pour l’apprentissage des chiots. Non seulement il procure à votre nouveau chiot un sentiment de sécurité et de stabilité, mais il vous fournit également, en tant que nouveau propriétaire de chiot, un moyen d’affiner votre relation avec lui.chiot dans une cage Mis en œuvre et suivi correctement, le dressage avec la cage est une situation où chaque partie gagne, le chiot et vous.

Comprendre la signification de la cage pour le chiot

Les chiens sont naturellement des animaux de tanière. Dans la nature, la tanière d’un chien est leur maison, un espace sûr où il peut dormir, se retirer et élever ses petits sans crainte du danger, sans menace extérieure.

Pour un chien domestique, une cage répond à ce besoin naturel de refuge. Si elle est introduite et utilisée correctement, la cage sera l’endroit où votre chien choisira volontiers de dormir, de se cacher lorsqu’il y a une tempête et, très probablement, de rester allongé pour aucune autre raison que son propre espace.



Il n’est donc pas cet espace de punition que l’on croit et est positif pour votre compagnon. Encore faut-il, pour y arriver, choisir la bonne cage et appliquer la bonne méthode d’éducation !

Pourquoi le dressage en cage est bénéfique pour votre chiot ?

Vous doutez encore du bien-fondé de la cage d’éducation ? Cette liste non exhaustive de ses avantages devrait vous convaincre…

Formation à la propreté à la maison

Parce que votre chien domestique traitera sa cage comme un chien sauvage traiterait sa tanière, il ne voudra pas salir son espace de sommeil.

Par conséquent, vous pouvez être sûr que, si c’est possible, votre chien n’aura pas d’accident dans sa cage, alors quand vous le laisserez sortir de sa cage pour aller dehors, il saisira naturellement cette occasion de se soulager.

Bien qu’il existe d’autres méthodes de dressage de votre chiot, il s’agit d’une transition très instinctive, qui exige principalement que vous sortiez votre chiot de sa cage à des intervalles raisonnables pour utiliser les toilettes.

De cette façon, votre chiot comprendra assez facilement qu’on s’attend à ce qu’il fasse ses besoins à l’extérieur, et non à l’intérieur.

Transporter votre chien plus facilement

En familiarisant votre chiot avec une cage dès son arrivée dans le foyer, vous ne créez pas uniquement une méthode efficace pour la propreté, vous lui permettez aussi de se sentir à l’aise avec son futur moyen de transport.

Une cage est un excellent moyen de transporter votre chiot – qu’il s’agisse d’un court voyage chez le vétérinaire ou d’un grand déménagement à travers le pays – et en familiarisant votre chiot avec une cage dès le début, vous rendrez le voyage beaucoup plus facile et confortable pour votre compagnon canin.

Pour choisir un matériel sûr et pratique pour le transport, consultez ce guide sur les cages de transport.

Habituer le chiot à l’apprentissage

Quand ils arrivent dans la famille, les chiots ne savent pas forcément comment se situer. Si cela fait longtemps qu’on ne considère pas le chien comme un être inférieur à qui l’on montre constamment qui est le maître, il ne reste pas moins un animal de meute qui a besoin d’avoir un leader sur lequel se reposer.

un chiot dans une cage de dressage

L’entraînement en cage est un excellent moyen d’établir une hiérarchie dans votre maison pendant que votre chiot apprend encore ce qu’il peut et ne peut pas faire. En plaçant votre chiot dans une cage pendant votre absence, ou lorsque vous êtes à la maison et que sa présence en cage est préférable, vous limitez son accès à votre maison. Par la même, vous limitez aussi les occasions pour votre chien de mâcher vos meubles ou d’avoir un accident sur votre tapis de salon… Bien pratique, non ?

Quand il sort de la cage, vous l’observez et pouvez intervenir très rapidement s’il commet un acte interdit. Ces réprimandes à chaque mauvais comportement sont cohérentes et l’aident à comprendre ce qui n’est pas bien. Son apprentissage est ainsi grandement facilitée par la présence de la cage.

Choisir une bonne cage d’éducation pour votre chiot

Toutes les caisses ne sont pas égales. Bien qu’il y ait plusieurs types de cages à choisir, vous souhaitez prendre une qui est adaptée à la taille de votre jeune compagnon. Deux types de caisses sont populaires : les caisses en plastique et les caisses en métal.

Pour Jodie et Mookie, j’ai opté pour une cage en métal Songmics. J’en parlé sur mon article sur les cages pour chien et vous en redis un peu plus ultérieurement dans celui-ci.

cage en plastique pour chienCages en plastique pour chiot

Les cages en plastique ne sont peut-être pas le premier choix pour une cage à la maison, car elles offrent moins de visibilité au chiot.

Cependant, si vous prévoyez de faire régulièrement des voyages en avion, c’est une excellente option car toutes les compagnies aériennes réclament ce type de cage pour transporter votre animal.

Les caisses en plastique sont également idéales pour les chiots qui ont besoin d’un peu plus de sécurité ou pour une maison avec un niveau d’activité plus élevé (ex : beaucoup d’enfants qui jouent), car cela donne un peu plus d’intimité à votre chiot.

cage en metal pour chienCages en métal pour chiot

Les cages métalliques sont un excellent choix pour l’entraînement des caisses :

  • Leur structure en maille, repliable, les rend faciles à démonter et à transporter.
  • Elles offrent une belle visibilité et beaucoup d’air pour le chiot pendant qu’il est dedans.
  • Elles sont très faciles à nettoyer si votre chiot a un accident à la maison, notamment si vous avez choisi une qui a un socle qui s’enlève.
  • Ces cages sont robustes et résistent aux assauts de votre chiot, notamment quand il essaie de se faire les dents dessus.
  • Fonctionnant avec des panneaux, elles peuvent être agrandies très facilement en fixant deux modèles ensemble.
  • Elles ont des séparateurs qui peuvent vous aider à séparer deux chiots momentanément.

Comment bien choisir la taille de sa cage d’éducation ?

Avec un chiot, choisir la taille idéale demande un peu plus de réflexion qu’avec un chien plus âgé. En effet, vous devez en trouver une qui est suffisamment grande pour qu’il puise se lever, s’allonger, se retourner, mais pas assez pour qu’il ne souille pas un côté et dorme tranquillement de l’autre.

Les cages en plastique sont peu pratique pour cette gestion des dimensions. En effet, votre chien grandit vite et si vous souhaitez respecter ce conseil, vous allez être obligé d’en acheter plusieurs, ce qui se révèle peu économique.

En revanche, les cages métalliques sont modifiables et extensibles. Comme elles fonctionnent avec des panneaux, vous pouvez faire en sorte de les moduler selon vos besoins.

Pour votre cage d’éducation, la cage métallique est donc préférable. Pour vous aider à choisir la bonne, voici quelques excellents modèles avec des prix sympas :

Aperçu Produit Evaluation Prix
SONGMICS 2 Portes Cage pour chien... SONGMICS 2 Portes Cage pour chien... 158 Commentaires Dès 29,99 EUR
AmazonBasics Cage pliante en métal avec... AmazonBasics Cage pliante en métal avec... 281 Commentaires Dès 21,32 EUR
AmazonBasics - Enclos en plastique pour... AmazonBasics - Enclos en plastique pour... 4 Commentaires 58,99 EUR

Méthode d’éducation avec la cage pour chiot

Une fois que vous avez décidé de commencer l’entraînement (le plus tôt possible est le mieux) que la cage adaptée est achetée, il est temps de se pencher, enfin, sur la méthode de dressage à la cage pour un chiot.

Le temps nécessaire pour que votre chiot apprivoise la cage et ait le comportement voulu dedans dépend de plusieurs critères comme le caractère du chien, vos compétences d’éducateur, la fréquence des entraînements… Mais, il faut toujours garder à l’esprit que votre chien doit associer la cage à quelque chose d’agréable.

Avancez par étapes !

Présentez-lui sa cage

Avant d’essayer d’enfermer votre chiot dans sa nouvelle cage, ou même de le mettre à l’intérieur, laissez-le la découvrir. Placez la cage dans une pièce où votre chien passe beaucoup de temps. Retirez ou ouvrez la porte de la cage, afin que votre chien se sente en sécurité pour explorer tous les recoins de sa future maison.

S’il est naturellement timide, ce n’est pas grave. Ne forcez pas votre chien à devenir familier, essayez plutôt de vous asseoir à côté de la cage et de parler à votre chiot d’un ton amical, en plaçant des friandises autour, puis éventuellement à l’intérieur de la cage jusqu’à ce qu’il entre.

Placer une couverture ou un jouet familier à l’intérieur de la caisse est aussi un excellent moyen de les inciter à entrer.

Avec Jodie, cela s’est fait très vite le jour où je lui ai amené sa première cage. Elle a de suite reniflé tous les contours avant de faire le tour du propriétaire. Pour Mookie, c’était plus compliqué et comme toujours, avec cette obsédée de la nourriture, la technique des friandises dans la cage a été celle qui a fonctionné.

chiot triste dans sa cage de dressage
Laissez votre chiot découvrir tranquillement sa cage. Le forcer peut l’effrayer ou le rendre triste… Or, l’entraînement nécessite qu’il apprécie sa cage !

La cage devient sa table

Une fois que votre chiot est à l’aise pour entrer, sortir et passer un peu de temps à l’intérieur de la cage, commencez à nourrir votre chien dans sa nouvelle maison. Selon son niveau de confort, placez la nourriture à l’arrière (pour les chiens à l’aise) ou autour du milieu (pour les chiens encore un peu méfiants).

Lorsque votre chiot mange confortablement à l’intérieur, commencez à fermer la porte – juste pendant qu’il mange – en l’ouvrant immédiatement après qu’il a terminé. De là, travaillez jusqu’à ce que votre chiot passe jusqu’à 10 minutes dans sa cage avec la porte fermée après avoir terminé son repas.

Votre chien pleure à cette étape ?
Si votre chiot commence à pleurnicher à ce stade, cela pourrait être le signe que vous avez été trop vite. Revenez à l’étape précédente. Continuez à lui donner à manger dans la cage sans la ferme. Mais, n’ouvrez pas la porte immédiatement après ses pleurs, car il associerait alors l’ouverture à sa demande… Ce n’est pas une habitude que vous voulez commencer ou perpétuer.

Le laisser dans sa cage d’éducation alors que vous êtes présent

Lorsque votre chiot mange et passe une courte période dans sa cage après un repas sans aucun signe de détresse, il est temps de commencer à mettre votre chiot en cage pendant de courtes périodes pendant que vous êtes à la maison.

Appelez votre chien à la cage avec l’aide d’une friandise et un ordre comme « Va dans la cage » ou « Viens au dodo » (il est important de toujours utiliser la même expression) – et une fois que votre chien est à l’intérieur, donnez-lui une autre friandise, fermez la porte et asseyez-vous tranquillement avec votre chiot pendant quelques minutes avant de le laisser sortir. Félicitez-le chaudement pour son comportement.

Puis, ajoutez quelques minutes d’absence à cet entraînement. Essayez d’être hors de sa vue. Avec Jodie et Mookie, je les laissais dans le salon pendant que j’étendais le linge sur le balcon. L’objectif est d’arriver jusqu’à une demie-heure d’absence.

À partir de là, vous pouvez commencer à quitter la maison avec votre chien en cage pendant de courtes périodes de temps.

Comment se comporter lors de votre retour à la maison ?
Lorsque vous retournez à la maison avec un chien en cage, soyez discret. N’encouragez pas son excitation. Entrez tranquillement, n’allez pas tout de suite à la cage de votre chien, et quand vous le faites quelques minutes plus tard, faites-le de façon décontractée et calme.

Augmentez la durée d’absence

Qu’il vous ait fallu sept jours ou sept semaines pour que votre chien atteigne ce niveau de confort, à ce stade, vous pouvez commencer à laisser votre chien dans sa cage pour des périodes prolongées ou pour la nuit tant qu’il ne montre aucun signe d’anxiété. Outre le maintien du système que vous avez déjà en place, voici quelques conseils pour les séjours plus longs :

  • Ne mettez pas votre chien uniquement quand vous quittez la maison. S’il associe le fait d’entrer dans la cage avec votre départ, il finit par être triste d’y aller voire même par refuser. Le mieux est de le faire entrer 5 minutes avant que vous ne partiez et de le mettre quelques fois alors que vous restez à la maison.
  • Gardez-le près de vous la nuit. Au moins au début. Une fois que votre chiot sait que le fait d’être mis en cage la nuit n’est pas une punition ou une forme d’isolement social, et que vous êtes toujours à proximité, vous pouvez progressivement déplacer sa cage à l’endroit que vous préférez.

Quelques autres conseils à garder à l’esprit :

  • Quand un chiot gémit dans une cage, sortez-le et emmenez-le à l’endroit où il fait ses besoins. En effet, ce serait dommage d’ignorer un bon geste. Par contre, ne jouez pas avec lui et s’il ne fait pas pipi ou caca, remettez-le dans la cage.
  • Ne jamais transformer sa cage en punition. Quand il commet une bêtise, excluez-le quelques secondes ou minutes du groupe social en l’isolant dans une pièce.
  • Ne criez pas et ne frappez pas la cage. C’est une expérience traumatisante pour le chiot.
  • Les chiots ne devraient pas être laissés à l’intérieur de la cage pendant plus de quelques heures. Ils ne peuvent pas se retenir d’uriner plus longtemps.
  • Les chiens ne sont pas faits pour être mis en cage jour et nuit. Ils ont besoin d’interaction sociale. Si vous trouvez que votre horaire exige que votre chiot soit mis en cage plus longtemps qu’il n’est acceptable, faites appel à un pet sitter pour le sortir dans la journée… ou n’adoptez pas de chien ! N’oubliez pas que l’adoption n’est pas un acte égoïste et que votre objectif n’est sûrement pas d’enfermer constamment un animal qui a besoin d’espaces et de se dépenser.

En espérant que ce guide vous a été utile !

Cage pour chiot : comment l’habituer à sa cage ?
5 (100%) 2 votes