Est-ce qu’un chien peut être allergique à l’herbe ?

Vous et votre chien avez peut-être quelque chose en commun que vous n’aviez pas envisagé auparavant : des allergies printanières et estivales causées par l’herbe et d’autres sources de pollen.

chien allergique dans l'herbe

Pour un maître ou une maîtresse, voir son chien à quatre pattes en train de se griffer ou de se mordre au point de se blesser ou de causer la perte de poils est déstabilisant.

Cet automutilation est particulièrement étonnante quand on a testé et/ou traité les chiens contre les puces, les tiques et autres infestations parasitaires, ainsi que contre les allergies alimentaires.

Mais, avez-vous réfléchi à la possibilité que cela soit une allergie environnementale ?

Symptômes d’allergies à l’herbe chez le chien

La première étape consiste pour les propriétaires d’animaux de compagnie à comprendre qu’il n’y a vraiment pas de différence entre les allergies humaines et celles de leurs chiens.

Le coupable des allergies peut être le pollen dans l’herbe et d’autres plantes. Certains chiens sont allergiques à l’herbe et au pollen toute leur vie, tandis que d’autres développent des allergies en grandissant. D’autres déclencheurs environnementaux courants sont les spores de moisissure et les acariens.

Les humains et les chiens ont des réactions similaires aux allergènes, mais il y a quelques différences tout de même Les personnes allergiques à l’herbe et à la flore ont les yeux larmoyants, le nez qui coule et la gorge qui gratte associée au rhume des foins. Ils peuvent plus rarement développer des plaques de dermatite.

Les symptômes d’allergie des chiens sont les mêmes, mais la gravité est inversée. Les chiens allergiques à l’herbe et à la flore développent généralement des dermatites et des démangeaisons de la peau. Elle est habituellement localisée à une ou deux taches, mais peut s’étendre sur tout le corps du chien. Les chiens allergiques à l’herbe peuvent aussi avoir les yeux larmoyants, le nez et la gorge irritée, mais les symptômes sont moins prononcés que chez les humains.

Il est possible d’imaginer que votre chien ne peut pas être allergique à l’herbe car vous n’en avez pas dans votre cour, mais n’oubliez pas que le pollen vole. Si votre voisin a plein de plantes ou que vous vivez à quelques dizaines de mètres d’une forêt, votre chien peut souffrir d’allergies.

Les symptômes d’allergies à l’herbe peuvent masquer d’autres conditions

Même si vous pensez que les allergies sont la cause des grattages fréquents de votre chien, il est important de contre-vérifier les infestations parasitaires et les allergies alimentaires concomitantes.

Même si l’alimentation de votre chien n’a pas changé, cela ne signifie pas que les ingrédients de l’aliment sont restés les mêmes ou que la sensibilité de votre chien à ces ingrédients est restée statique.

Les allergies mineures et sans gravité peuvent s’aggraver en cas de contact répété avec le déclencheur incriminé.

Si toutes les autres allergies possibles ont été vérifiées, il est temps de tester celui de l’herbe et du pollen.

Tests d’allergie à l’herbe chez votre chien

Le processus de dépistage des allergies n’est peut-être pas aussi simple que vous le pensez. Les tests intradermiques et les tests sanguins sont les plus courants, mais tous les vétérinaires ne sont pas d’accord sur l’efficacité des tests sanguins.

Les dermatologues vétérinaires peuvent ordonner des biopsies de la peau et d’autres tests pour les cas graves.

Traitements standard pour les allergies à l’herbe chez le chien

La meilleure façon de traiter les allergies saisonnières légères à l’herbe chez les chiens est de limiter leur exposition, de tondre l’herbe, de leur laver et de sécher soigneusement les pattes quand ils rentrent de dehors.

Les chiens sont souvent très affectés entre les griffes et au niveau des coussinets.  Un bain régulier de votre chien aidera à éliminer le pollen du reste de son pelage et de sa peau.

Si la limitation de l’exposition ne permet pas de gérer adéquatement les symptômes d’un chien, un traitement plus agressif sera nécessaire. Les options comprennent les suppléments d’acides gras oméga-3 oraux ou topiques, les antihistaminiques, les doses à court terme de corticostéroïdes, l’immunothérapie et l’utilisation de médicaments immunosuppresseurs ou de médicaments qui réduisent les démangeaisons.

Mais tout ceci, votre vétérinaire l’expliquera mieux que moi !

Traitements alternatifs pour les allergies à l’herbe chez le chien

Aux Etats-Unis, j’ai déjà lu des articles de chiens traités par de l’acupuncuture aux allergies. L’acupuncture est une forme de médecine traditionnelle chinoise qui peut être utilisée pour modifier le système immunitaire des chiens et réduire ou atténuer les réactions allergiques.

Un autre traitement alternatif existe aussi avec du laser froid, mais encore une fois, il y a peu de chances pour que votre véto le fasse.

La prévention des allergies est essentielle

N’importe quel chien peut développer une allergie à l’herbe, mais les Golden Retrievers, les Cairn Terriers, les Cocker et les Pit Bulls font partie des races les plus susceptibles de souffrir d’allergie.

Même si votre chien ne montre aucun signe d’allergie à l’herbe, surveillez les symptômes. Si votre chien présente des signes d’allergies, limitez son exposition et consultez immédiatement votre vétérinaire.

Il est sage d’intervenir tôt dans la vie d’un animal de compagnie lorsqu’on constate que les allergies ne font que commencer. C’est la même chose qu’avec les enfants. Il est important de traiter les allergies tôt dans la vie avant qu’elles ne s’installent pas dans le système du chien.