Un chien peut-il être gay ?

Les humains gardent les chiens comme animaux de compagnie depuis des milliers d’années. Pendant ce temps, nous avons pu observer de nombreux comportements, et nous avons beaucoup appris. Mais certaines choses restent encore un mystère pour nous, et beaucoup de propriétaires de chiens se sont posé la question : Est-il possible pour les chiens d’être gay ou homosexuels ?

troupeau de chiens

Déjà, différencions gay (avoir des relations sexuels avec un congénère du même sexe) et homosexuel. L’homosexualité est un terme uniquement utilisé pour la sexualité des humains, donc un chien ne peut, par nature, pas être homosexuel. Mais qu’en est-il d’être gay ?

La sexualité débordante des chiens mâles

Les animaux domestiques présentent un large éventail de comportements sexuels, dont certains peuvent être interprétés par l’homme comme « homosexuels ».


Les experts disent peut-être, mais pas nécessairement. Comme la plupart des propriétaires de chiens le savent, les chiens ne sont pas particulièrement discriminants lorsqu’il s’agit d’assouvir leurs pulsions sexuelles. D’ailleurs, combien de chiens mâles finissent par se frotter contre les jambes ou un coussin ?

Un chien mâle peut monter un autre mâle dans une démonstration de dominance, ou par frustration sexuelle. Les chiens ont également été connus pour sauter une gamme impressionnante d’objets et animaux plus petits, allant d’autres animaux domestiques à leur couverture préférée.

Peut-on vraiment dire qu’un chien est gay ?

Cela dit, il y a des chiens mâles qui montrent une « préférence » pour d’autres chiens mâles pendant toute leur vie, même en ignorant les femelles en chaleur. La question de savoir s’il s’agit bien de « chiens gay » est une toute autre affaire.

Le concept d’être « gay » est très centré sur l’être humain, et il est difficile de dire si nous devons l’étendre aux chiens.  Personne ne sait ce qu’il y a dans l’esprit ou le cœur d’un chien.

Parcourons un peu l’histoire. L' »homophobie canine » existe aussi depuis un temps étonnamment long. L’Ancien Testament décrit les travailleurs du sexe masculin comme des « chiens ». Peut-être que l’humanité a probablement associé les chiens à l’homosexualité simplement parce qu’ils ont eu tant d’occasions d’observer la copulation canine.

Depuis que les humains gardent les chiens comme animaux de compagnie (et cela fait très longtemps), nous avons eu beaucoup plus d’occasions de les observer que les autres animaux. Si nous avions domestiqué d’autres animaux dès le début, nous aurions pu savoir qu’il existe de très nombreux exemples de comportements homosexuels dans le règne animal.



Les macaques japonais femelles se montent parfois l’une sur l’autre même lorsque les mâles sont disponibles. Les pingouins mâles s’accouplent occasionnellement et adorablement pour élever un ptit pour le plus grand plaisir de millions de personnes. Environ 6% des béliers mâles ont des rapports sexuels avec d’autres mâles et ne répondent pas aux béliers femelles qui sont en chaleur.

L’étude de ce comportement est déjà assez difficile dans la nature et dans les zoos. C’est encore plus difficile lorsqu’il s’agit d’animaux qui sont habituellement des animaux de compagnie, comme les chats et les chiens. Même si votre chien préfère le contact sexuel avec d’autres chats mâles, comment le sauriez-vous ?

S’il est le seul chien que vous possédez, le sujet ne sera probablement abordé que dans les parcs canins ou lors des sorties avec d’autres chiens mâles. Et comme nous le savons, quelques rapports homosexuels ne font pas un chien « gay ».

Une autre considération est que la stérilisation diminue les hormones sexuelles que nos animaux domestiques utiliseraient dans la nature. Ce fait rend encore plus difficile de dire quel genre de sexe un chien pourrait préférer dans son état « intact » (c’est-à-dire non stérilisé).

Le plus grand défi dans ce domaine est que nous devons faire attention à ne pas anthropomorphiser les chiens, ou d’autres animaux, d’ailleurs. Les scientifiques soulignent que même si le comportement homosexuel dans le règne animal peut ressembler au comportement homosexuel chez l’homme, cela ne signifie pas que notre concept d’être « gay » s’applique nécessairement à eux.



Noter cet article