Chien qui pleure : est-ce normal ?

Au même titre que leurs maîtres, les chiens sont des êtres dotés de sensibilité et capables d’éprouver de la tristesse, de la peur ou de la colère. De plus, ils peuvent également se laisser aller à la déprime. Cependant, pleurent-ils et si oui, comment ?

D’où vient la tristesse chez un chien comment se manifeste-elle ?

Quels sont les signes annonciateurs ? Lorsque votre fidèle compagnon est déprimé, il l’exprimera à sa manière. Il aura notamment tendance à dormir beaucoup, à moins manger et à dénigrer les instants de jeu.



Mais d’où peut bien venir un tel sentiment ? Fait-il partie intégrante du disque dur de tous les chiens, ou est-ce que c’est un sentiment qui s’est développé chez eux au cours de leur domestication par l’homme ? Qui pourrait le dire ?

un chien qui déprime
Apprenez à décrypter votre chien : celui-ci est-il déprimé ? Réclame-t-il de l’attention ? Ou observe-t-il seulement en se reposant ? Dites-nous votre avis en commentaire !

 

Des recherches mettent cela sur le compte de leur évolution

Selon quelques études, le fait que nos animaux de compagnie soient tristes est sans doute à mettre sur le compte d’une conséquence due à l’évolution, mais cela découle aussi du rapport qu’ils peuvent entretenir avec leurs maîtres et leurs maîtresses. En effet, votre chien est un être très curieux et observateur. De l’observation est apparu ce sentiment de chagrin dont il peut souffrir.

Dans l’optique de mieux cerner ce mécanisme chez les canidés, des recherches ont été entreprises à Atlanta, aux États-Unis, par quelques chercheurs du centre Emory. Ils espèrent ainsi que leur travail pourra révéler les secrets méconnus de la relation qui se noue entre le chien et l’humain. Bien sûr, il ne sera pas chose aisée de percer de tels secrets, du fait qu’il est déjà extrêmement compliqué de comprendre la manière dont le cerveau humain fonctionne. Mais selon eux, au même titre que les êtres humains, certains chiens auraient tendance à se lamenter plus facilement que d’autres.

Constat un peu poussif ? Nous avons tenu à vous présenter le résultat de toutes nos recherches liées aux pleurs des chiens. Nous préférons plutôt les explications qui suivent.

Comment rassurer votre animal ?

Si votre compagnon se morfond, la meilleure chose que vous puissiez faire pour lui c’est encore de le distraire. Par exemple, vous pourriez l’amuser avec quelques activités amusantes : des jeux, des sorties ou qu’il puisse se trouver en contact avec d’autres chiens. Tout dépend de ce qu’il aimait faire avant. Mais n’attendez surtout pas une solution miracle, pour aider votre ami à se tirer de son état morose, il aura besoin de vous avant tout.

Il est fort probable que son comportement triste soit même complètement lié à vous et à vos habitudes.

  • Avez-vous déménagé ?
  • Un autre animal est-il arrivé à la maison ?
  • Avez-vous cesser des activités comme les sorties quotidiennes ?
  • A-t-il perdu son jouet fétiche ?

Des chiots qui cherchent les limites

Dans le cas d’un chiot, il importe de ne pas faire de mauvais diagnostic. Quand il pleure pendant la nuit, cela ne signifie pas qu’il est triste ou qu’il a l’ennui de sa mère, il est tout simplement en train de vous tester dans l’idée de savoir jusqu’où il peut aller. Ses pleurs ne font que reproduire un cri de détresse qu’il a naturellement développé lors de ses premières semaines de vie pour alerter sa mère.

Vraie douleur ou expression à ignorer ?

Si vous vous retrouvez confronté aux pleurs d’un chien, il est impératif de vous en soucier. En effet, s’il souffre physiquement, il y a de grandes probabilités pour qu’il l’exprime au moyen de plaintes, de jappements et tout autre comportement sortant de l’ordinaire. Soyez attentifs aux signes.

Prendre à la légère ce signal que votre chien vous envoie serait une erreur. Il vaut mieux réagir dans les plus brefs délais. Au moindre doute sur son état de santé, n’hésitez pas à contacter un vétérinaire, ce dernier sera à même d’effectuer les contrôles nécessaires pour s’assurer que votre chien n’a rien. Avant, vous pouvez aussi l’ausculter pour voir s’il n’a pas un pépin physique comme une griffe cassée, une patte abîmée, une écharde enfoncée…

deux chiens tristes de voir partir leur maître
Quand vous partez, certains chiens se mettent à pleurer. Pour leur bien, évitez la « routine du départ » et ne les câlinez pas avant de partir.

Parfois, les pleurs se déclenchent au moment où vous laissez votre chien seul chez vous. Dans ce cas, il perd son flegme et commencer à aboyer aussitôt qu’il se retrouve tout seul. C’est la panique qui en est la cause. Le phénomène est parfaitement compréhensible, en particulier chez les chiots en bas âge ou les chiens dépendants. Étant donné que ces derniers ont toujours eu l’habitude d’être entourés par leur mère, c’est un profond bouleversement à l’instant où ils se retrouvent livrés à eux-mêmes. Cela les déstabilise énormément.

Plus rare, l’excitation d’un chien peut parfois ressembler à des pleurs. Chez les animaux trop excités, un simple jeu ou une interdiction qu’ils n’arrivent pas à accepter laisse place à des bruits proches de pleurs.

Une indépendance nécessaire

Pour accompagner votre chien dans un changement d’environnement aussi radical, vous devez le rassurer, tout en l’habituant progressivement à vivre seul de son côté. Avec du temps et un peu de patience, votre chien finira par devenir autonome et indépendant.

L’une des nombreuses astuces pour que vous parveniez à faire cesser les peurs de votre chien, est de l’aider à se sentir bien dans son nouvel environnement. Installez-lui, par exemple, un panier douillet dans un coin de votre domicile dans lequel il appréciera de pouvoir se retirer. Pour trouver ses marques, votre compagnon a grand besoin de fixer son propre territoire.

Il peut arriver qu’un chiot se mette à pleurer s’il ne reçoit pas autant d’attention qu’il le souhaite. Les jeunes chiens en particulier, réclament un investissement conséquent en temps et en présence de la part de leur maître. Il ne faut pas céder aux caprices. L’idée est de trouver un bon équilibre, qui vous permettra de lui accorder assez d’attention pour qu’il se sente aimé, tout en lui faisant comprendre qu’il doit arriver à s’occuper tout seul lors de vos absences.

Prenez toujours une race habituée à votre style de vie pour que votre toutou s’épanouisse. Un chien comme Jodie, un Cavalier King Charles, n’est pas fait pour rester seul de 7h à 19h. Cette race a besoin de la présence de son maître plus souvent que ça sous peine de perdre son amour de la vie.

Si vous avez une race qui a besoin d’activité, sortez-le souvent se promener.

Un chien n’a pas de larmes

Nous avons vu passer sur les réseaux sociaux plusieurs vidéos montrant des chiens avec des larmes avec des légendes comme « Ce chien est très triste, il pleure ». Cela est totalement inopportun car un chien ne pleure pas jusqu’aux larmes.

Si vous constatez des larmes, cela signifie un problème au niveau yeux.

Chien qui pleure : est-ce normal ?
4.8 (96%) 5 votes