Chien qui ronfle : à quoi cela est dû ?

Pendant qu’il faisait une courte sieste ou au beau milieu de la nuit, vous avez peut-être déjà entendu votre chien se mettre à ronfler comme un camionneur. De nombreuses raisons peuvent expliquer ce phénomène, qui est la plupart du temps bénin. Le problème se pose surtout si votre compagnon dort dans votre chambre ou si son bruit est tel qu’il vous réveille vous ou vos enfants.

Ne vous fiez pas aux apparences, ce ne sont pas les chiens les plus gros qui vont forcément ronfler le plus fort ! Des facteurs génétiques peuvent entraîner les ronflements, comme le Shih-Tzu par exemple, tandis qu’un Saint-Bernard peut passer sa vie sans ronfler une fois.

un chiot qui ronfle
Les petits chiens ou les chiots ne sont pas toujours les derniers pour ronfler !

Pourquoi mon chien ronfle-t-il ?

Si votre chien ronfle de façon régulière, deux types de raisons sont à envisager. Les premières sont naturelles tandis que les secondes sont dues à des facteurs externes. Voici les explications les plus plausibles.

Des facteurs génétiques entravent la respiration de votre animal

Certaines races de chiens sont prédisposées aux ronflements, notamment celles qui ont le museau aplati. Les voies respiratoires sont souvent comprimées chez les pékinois, les carlins ou encore les boxers, et l’air a par conséquent du mal à passer.

Les tissus se touchent partiellement et chaque respiration les fait vibrer. Les ronflements emplissent alors vos oreilles ! Il est très compliqué de régler ce souci. la plupart du temps, le chien va bouger sa tête pour dégager ses voies respiratoires.

Si votre maison entière est emplie des ronflements de votre compagnon, vous pouvez toujours envisager la chirurgie, mais comme chez les humains, cette opération ne connaît qu’un faible taux de réussite et une telle intervention n’est jamais sans risque. De plus, on peut considérer que ce n’est pas à vous de décider de faire opérer votre animal pour votre confort personnel.

Certaines positions accentuent les ronflements. Vous pouvez donc décaler un peu votre chien si vous constatez cette accentuation ou lui acheter un accessoire comme un coussin dans lequel il pourra s’habituer à prendre une autre posture.

Et si les allergies étaient la cause des ronflements ?

Les voies respiratoires de votre animal peuvent se trouver irritées par la poussière de son panier ou encore par le pollen selon la saison. Dans le premier cas, il vous suffira de nettoyer le panier, les tapis et rideaux de façon très régulière, mais le second est plus problématique.

Il faudra que vous preniez l’habitude de sortir votre chien au lever du jour et à la tombée de la nuit, c’est à ces deux moments que le pollen se fait le plus rare. Voyez également avec votre vétérinaire s’il n’y a pas de traitement possible.

Évitez également les lieux où il y a beaucoup de pollen. Ainsi, cela sûrement une bonne idée de ne pas aller vous promener dans les poids pendant les pics de pollinisation.

Votre chien a quelque chose dans le museau

Qui n’a jamais surpris son chien en train de creuser un trou dans le jardin ou sur les bords des chemins de forêt, à la poursuite d’un lapin par exemple !

En agissant ainsi, il est possible que de la terre ou même un caillou se soit confortablement installé dans le nez ou encore les voies respiratoires de votre chien. L’air a par conséquent du mal à circuler et les ronflements apparaissent. Il est urgent d’éliminer l’intrus de son orifice avant que cela ne blesse réellement votre animal.

Souvent ce type de gêne s’accompagne d’éternuements ou d’un chien qui tente de se gratter le museau.

N’oubliez pas que les kystes peuvent également se développer dans le nez, il faut donc consulter un vétérinaire si le problème persiste.

Des médicaments qui détendent votre chien… un peu trop !

Les sédatifs, antidouleurs et autres vont pousser les muscles de votre animal à se relâcher. Cela va notamment être le cas au niveau des voies respiratoires, il se peut donc que les parois se touchent. Les ronflements devraient s’arrêter une fois que le traitement sera terminé.

un chien endormi qui ronfle
Les sédatifs peuvent augmenter les ronflements des toutous.

Les voies respiratoires obstruées par le gras

Si votre animal souffre de surpoids, les voies respiratoires sont rétrécies car la graisse prend trop de place. Nulle autre solution que d’offrir à votre animal un petit régime, puisque le surpoids est dans tous les cas dangereux chez les animaux !

En plus des ronflements, le surpoids peut causer du cholestérol, des problèmes cardiaques ou des soucis au niveau des cartilages.

Quelles sont les solutions pour réduire les ronflements de mon chien ?

Il va sans dire qu’utiliser les médicaments destinés à stopper les ronflements d’un humain ne sont pas adaptés aux animaux, abstenez-vous donc de les lui donner ! Pis, les posologies pourraient causer de sérieux problèmes à votre toutou.

Des manières douces existent pour permettre à votre compagnon de mieux respirer. Par exemple, vous pouvez lui installer un petit coussin sur lequel il pourra poser sa tête. Ainsi surélevée, cette dernière entraînera avec elle les voies respiratoires qui seront mieux dégagées. Pour Jodie, j’ai remarqué qu’elle ronflait uniquement quand elle se mettait sur le dos contre le traversin. Quand cela survient durant la nuit, je la décale simplement pour qu’elle se remette dans sa classique position « escargot ».

jodie en position escargot
Jodie dans sa position « escargot », confortablement assise sur un jouet…

Comme les humains, les animaux souffrent de la sécheresse ambiante. Un humidificateur peut sauver votre nuit et celle de votre chien !

Vous pouvez également pousser votre chien à choisir une autre position pour dormir, en lui donnant un panier rond dans lequel se coucher par exemple voire même un sac de transport canin. Ainsi endormi, il aura nettement moins tendance à ronfler que s’il est allongé de tout son long sur le dos.

Enfin, si la raison des ronflements de votre chien reste inexpliquée et juste naturelle, une solution radicale existe : installez votre chien dans une autre pièce que votre chambre ! S’il risque de ne pas comprendre au début, avec le temps, votre chien s’habituera à dormir seul. De plus, nous avons tendance à surchauffer nos chambres, ce qui peut troubler le sommeil de nos compagnons.

En complément, soyez patient et amusez-vous de ses ronflements. Voyez-le plutôt comme un petit pépère et non, un affreux vilain qui vous fatigue. Vous aussi, vous devez avoir des habitudes qui l’exaspèrent comme mettre la télé quand il dort, le mouiller quand vous faites la vaisselle, etc.