Chien qui soupire : pourquoi ?

Certains appellent cela de l’anthropomorphisme, et pourtant, nous sommes nombreux à chercher une explication aux différents comportements de nos animaux de compagnie. C’est notamment le cas avec les chiens qui ont tendance à soupirer, mais pas forcément pour les raisons que l’on imagine au départ ! Il faut savoir que comme les humains, les chiens ont tous une personnalité unique, ce qui veut dire que tous les individus d’une même espèce par exemple ne vont pas soupirer pour les mêmes raisons.

Au contraire des aboiements répétés, les soupirs ne sont pas dérangeants, mais voici toutefois les explications possibles à ce phénomène parfois surprenant !

Le chien se sent bien et apaisé

Avez-vous déjà observé votre chien s’installer dans son panier, sur sa couverture ou encore son matelas et se mettre à soupirer ? Il est alors tout simplement heureux et l’exprime à sa manière !

un chien qui soupire
Quand un chien s’allonge de manière aussi confortable, les soupirs ne sont pas rares.

Le soupir traduit ici le contentement, par exemple lorsque votre compagnon à quatre pattes vient de passer plusieurs heures dehors et retrouve enfin son logement et sa place attitrée. C’est sûrement un comportement proche de celui que vous avez quand vous tombez sur votre canapé après une dure journée de travail !

Il est bien, se sent apaisé et le traduit en poussant un soupir, voire plusieurs selon les individus ! Votre chien peut également soupirer après qu’il ait avalé son repas, au moment où il va s’installer, repus, pour digérer. Il s’apprête alors à dormir et hésite parfois entre soupir et bâillement lié à la fatigue.

L’ennui habite votre compagnon

 Qui n’a jamais poussé un long soupir en attendant que la dernière heure de classe se termine?

Mélange d’ennui et d’impatience, ce soupir est récurent chez les chiens qui ne sont pas assez stimulés, ou encore qui passent trop de temps à l’intérieur. Votre compagnon a besoin de prendre l’air et de se dépenser, ce qu’il ne peut pas faire si sa sortie quotidienne dure seulement une dizaine de minutes.

Dans le cas où vous vivez en appartement ou encore loin, d’espaces verts dans lesquels votre animal pourrait s’amuser librement, faites en sorte de lui fournir des jouets afin qu’il puisse s’occuper au mieux. Une balle solide, un os à mâcher sont des classiques qui coûtent quelques euros et font le bonheur de votre toutou.

Un manque d’échange avec lui peut déboucher sur un mal-être et une impression tenace de solitude qui aboutira à des soupirs fréquents de sa part.

Mais n’oubliez pas que rien ne remplace le grand air pour nos compagnons adorés. De plus, votre chien a besoin d’interactions. Son maître est sa passion et il adore jouer avec lui, faire des séances de caresses, dormir proche de vous, encore plus s’il est le seul animal du foyer. Un manque d’échange avec lui peut déboucher sur un mal-être et une impression tenace de solitude qui aboutira à des soupirs fréquents de sa part.

Évitez également les promenades express qui ne durent que deux minutes, le temps que votre chien fasse ses besoins. Laissez-le sentir quelques odeurs, marcher et profiter du plein air. S’il rentre satisfait voire fatigué de sa balade, il est plus à même d’être calme, sans soupirer par manque d’activité.

Un chien peut aussi soupirer face à votre manque d’entrain pour jouer. Imaginons qu’il vous ramène un jouet, qu’il réclame ouvertement votre lancer et que vous n’agissez pas. Certains chiens ont alors le réflexe de soupirer et de s’allonger devant la balle.

Jodie a ce type de comportement. Mookie, ma deuxième chienne, agit complètement différemment. Elle se met à gémir/pleurer ou à venir me gratter frénétiquement.

 Un soupir de dépit face à un ordre

Vous ordonnez à votre chien d’aller dans son panier, et voilà qu’il se met à soupirer ? Votre animal est tout simplement dépité voir agacé, il n’a pas envie de s’exécuter mais va le faire parce qu’il est obéissant.

Tel un enfant qui rechigne au moment d’aller se coucher le soir, votre chien vous fait comprendre qu’il n’a clairement pas envie d’aller dans son panier à cet instant présent. Évitez de rire et restez ferme face à ce comportement, il ne faudrait pas que votre ami à poils se dise qu’il s’agit d’un jeu, il doit continuer à vous obéir.

S’il se montre têtu, soupire et n’écoute pas, réitérez votre ordre. Il faut que vous ayez le dernier mot.

Une action ou un exercice trop compliqué à réaliser

Alors que vous tentez d’inculquer un nouvel ordre à votre chien ou encore que vous lui demandez de réaliser un exercice trop physique, il peut vous montrer son agacement en poussant un soupir à fendre l’âme. Il vous fera alors comprendre combien effectuer l’action demandée lui pèse.

Il arrive que certains chiens réagissent vraiment comme des humains et fassent un petit caprice. Certains maîtres ont déjà rapporté le fait que leur animal, après s’être fait gronder notamment, avait poussé un petit soupir, comme s’il était agacé, avant de tourner les talons et de partir dignement.

Difficile de ne pas croire que nos chers compagnons ont bien conscience de ce que nous leur demandons et des bêtises qu’ils font parfois. Comme dit plus haut, il ne faut surtout pas céder face à ce comportement, votre animal ne doit pas sentir que vous prenez au sérieux ses états d’âme. Faites en sorte qu’il exécute votre ordre sans broncher en gardant un ton ferme s’il commence à rechigner à la tâche.

Si votre chien est soumis et qu’il a ce comportement, réfléchissez sur votre ordre. Est-il clair ? Est-il réalisable ? Parfois, de mauvaises consignes entraînent la compréhension du chien. N’oubliez pas que la cohérence est une base pour une éducation réussie.

Impatience

 Votre chien sait parfaitement reconnaître certains signes, si vous attrapez sa laisse, il sait que c’est l’heure de sa promenade par exemple. Un retard de quelques minutes peut pousser votre chien à soupirer d’impatience, notamment si vous lui attachez son collier et que vous partez faire autre chose. Votre compagnon passera alors son temps à vous suivre, à trépigner d’impatience devant la porte et à soupirer pour vous faire savoir qu’il est pressé de sortir.

Tant qu’il ne vous aboie pas dessus ni ne devient agressif juste parce que vous n’allez pas dans son sens, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Comme nous l’avons vu tout au long de cet article, les chiens n’ont pas la capacité de parler, c’est pourquoi ils ont recours à d’autres subterfuges pour faire comprendre aux humains leurs émotions.

Tous les animaux sont uniques, ce qui correspondra au comportement de votre chien ne sera pas exact pour celui de votre voisin. Pour comprendre au mieux votre compagnon, observez dans quelles circonstances il soupire, vous pourrez alors déduire la cause de ses soupirs !

Il n’y a aucune raison de s’alarmer car votre chien soupire. Il agit, comme tout animal, sans filtre. Il n’y a donc pas besoin de modifier son éducation pour des soupirs ou de prendre rendez-vous chez un comportementaliste. Par contre, si vous pensez que cela est dû à de l’ennui ou à une mauvaise compréhension de vos directions, une modification de sa routine est nécessaire.1

Chien qui soupire : pourquoi ?
4.7 (94.29%) 7 votes