Que savoir avant de souscrire à une assurance pour chien ?

Le choix d’un plan d’assurance maladie pour votre toutou est un processus confus et intimidant. En tant que propriétaires aimants, vous souhaitez sûrement offrir ce qu’il y a de mieux pour votre chien. Mais, comment trouver la bonne assurance ?

chien protégé par une assuranceVous avez de nombreuses questions comme « Que couvre l’assurance pour animaux de compagnie » ou « Quelle est la meilleure assurance pour les chiens âgés ? »

Si ces incertitudes vous donnent envie de reporter votre choix de l’assurance à un autre jour, ce guide peut vous aider.

Plus tôt votre animal sera protégé par une assurance maladie pour chien ou chat, plus vite vous pourrez garantir sa protection.



Types de régimes

Avant que vous regardiez plus en détailes les assurances pour chiene, vous devriez savoir qu’il existe plusieurs régimes et niveaux de protection différents.

Habituellement, les principaux régimes couvrent les accidents et les maladies. En raison de restrictions d’âge, il se peut que votre animal ne soit admissible uniquement à un régime d’assurance accident après un certain âge.

Sachez exactement le type de régime auquel vous souscrivez avant de signer votre contrat d’assurance pour chien !

Étape 1 : Vérifier les exigences du contrat d’assurance

Restrictions d’âge.

Avant toute chose, vérifiez les restrictions du régime pour voir si votre animal est admissible à l’assurance. Chaque régime exige un âge minimum ; la plupart commencent à 8 semaines, mais il y en a quelques-uns qui commencent à 6 ou 7 semaines.

Plus important encore, vérifiez les limites d’âge supérieures, surtout si vous avez un animal de compagnie âgé. Certains contrats n’ont pas d’âge limite tant que vous inscrivez votre animal avant un certain âge (de 9 à 14 ans) et ne réduiront jamais la couverture de votre animal dans ce cas.

Vous constaterez également que si votre animal est plus âgé, l’assureur pourrait n’offrir qu’une couverture de base en cas d’accident, et non de maladie.

Idéalement, si vous souhaitez prendre une assurance, faites-le juste avant que votre chien ne devienne vieux. Vous pourriez ainsi échapper à certaines exclusions.

Exclusions relatives à la race.

Les assurances maladie n’excluent jamais, ou en tout cas, j’en ai jamais entendu parler, une race entière. Par contre, ils limtent souvent la couverture basée sur des conditions spécifiques de race.

La dysplasie de la hanche et la chirurgie du LCA sont deux des restrictions les plus courantes de l’assurance médicale pour chiens. Ma belle-mère a été toute surprise et déçue que sa mutuelle pour chien ne couvrait pas ces maux pour son terre-neuve souffrant terriblement de la hanche (la pose d’une prothèse est prévue avant l’été).

Parfois, vous devrez payer un supplément pour couvrir ces risques.

Examens vétérinaires.

Vérifiez si vous devez passer un examen vétérinaire avant que la couverture ne puisse commencer. Même si un examen vétérinaire n’est pas nécessaire pour s’inscrire, faites une visite de routine le plus tôt possible après l’inscription, car les entreprises utilisent souvent le premier examen après l’inscription pour déterminer la santé globale de votre animal et les conditions préexistantes.

Affections préexistantes.

Tous les plans d’assurance d’animal de compagnie ont une chose en commun : ils ne couvrent pas des conditions préexistantes. Il s’agit de toute condition médicale qui présente des signes ou des symptômes avant la date d’entrée en vigueur de votre police ou pendant la période d’attente.

Selon l’assureur, il peut y avoir une période d’attente pouvant aller jusqu’à 15 jours pour les accidents et de 24 heures à 30 jours pour une maladie. Encore une fois, joignez un compte-rendu de visite médicale dans vos dossiers pour le certifier.

La stérilisation.

Si votre animal n’est pas stérilsé, vous pouvez peut-être l’inscrire à une police, mais il pourrait y avoir des restrictions à votre régime. Les compagnies peuvent limiter la couverture de certaines maladies si votre animal n’est pas stérilisé avant l’âge de 1 an.

Elles peuvent aussi ne pas vous rembourser pour certains problèmes de santé qui sont considérés comme liés au fait de ne pas être stérilisé, comme les problèmes de prostate, les problèmes hormonaux, les hernies périanales, les tumeurs testiculaires, les tumeurs périanales, les tumeurs mammaires, les conditions utérines et ovariennes…

Étape 2 : Comparez les options d’assurance de base

Le Dr Ferrand qui n’est « ni positive ni négative sur les assurances pour les animaux », exhorte les propriétaires à comparer avant de choisir :

« Les prix peuvent varier considérablement en fonction de la race, de l’âge, des antécédents médicaux et même du lieu. La meilleure compagnie d’assurance pour un Yorkshire à Paris n’est peut-être pas la meilleure option pour un Labrador en Dordogne. »

Il y a généralement un bouton « Obtenir un devis » qui est affiché en évidence sur la page d’accueil de chaque site Web d’assurer. Une fois que vous aurez rempli les informations, comme l’âge de votre animal, votre code postal et votre adresse électronique, vous aurez accès aux options du plan.

Il peut n’y avoir qu’un seul plan, plusieurs plans ou une option à personnaliser.

Si vous pouvez personnaliser le régime, sélectionnez différentes options pour voir comment chaque changement affecte la cotisation mensuelle.

Cotisations mensuelles.

Il n’y a pas de bons prix d’assurance. Cela se fait surtout selon vos moyens et l’état de santé de votre chien.

D’abord, considérez vos ressources financières. Combien seriez-vous en mesure de dépenser en cas d’urgence vétérinaire ou de maladie grave pour sauver la vie de votre toutou ?

Cela vous aidera à déterminer le niveau de couverture, la franchise et les options de coassurance de la police qui vous convienne. Ensuite, combien avez-vous prévu de budget pour les primes d’assurance pour animaux de compagnie chaque mois ?

Franchises.

Une franchise est le montant que vous devez payer avant que la police d’assurance n’entre en vigueur. Si votre franchise est de 100 €, vous devez payer ce montant avant d’être remboursé pour tout soin pris en charge par l’assurance.

Il existe deux types de franchises : la franchise à vie par incident et la franchise annuelle.

chien qui court vite

Il peut être préférable de choisir la durée de vie par incident si votre animal reçoit un diagnostic de maladie chronique comme une allergie ou de l’arthrite. Dans ce cas, vous n’aurez à payer la franchise qu’une seule fois pour cette affection tout au long de la vie de votre animal.

Une franchise annuelle peut être avantageuse pour les animaux de compagnie qui se rendent n’ont pas de maladie, mais se blessent souvent comme avec une morsure, une piqûre, une fracture, une infection de puces… Ainsi, vous ne paierez qu’un certain montant par an, quel que soit la fréquence de vos visites au cabinet vétérinaire.



Vous pouvez parfois personnaliser le montant de votre franchise. D’autres fois, c’est fixé à un certain montant. Plus votre franchise est élevée, plus vos mensualités sont basses. Assurez-vous d’utiliser les calculateurs de devis pour jouer avec les montants et voir comment la prime change en fonction de la franchise.

Montants et limites de remboursement de vos demandes.

En cas d’accident ou de maladie de votre animal de compagnie, vous présenterez une demande d’indemnité à votre compagnie d’assurance. La compagnie d’assurance déterminera s’il s’agit d’un incident couvert par votre régime et vous remboursera l’argent que vous avez dépensé sur la facture du vétérinaire. C’est là qu’interviennent les co-paiements et les montants de remboursement.

Habituellement, les plans de santé d’animal de compagnie vous donnent plusieurs options de remboursement (70%, 80%, 90%…) selon la nature des frais.

En gros, si l’assureur rembourse 80% pour les frais de vétérinaire liés au cancer et que vous avez payé 200€ de frais, vous devrez soustraire à ce montant la franchise et un éventuel quote-part.

Exemple, si votre franchise est de 80€, vous obtiendrez 80% de remboursement sur 120€ (200€ de frais – 80€ de franchise).

Certains régimes offrent des taux de remboursement moins élevés pour les animaux de compagnie plus âgés. L’autre chose que vous devez savoir, c’est qu’il peut y avoir des limites de réclamation annuelles, ce qui signifie que votre police d’assurance pour chiens ou chats ne paiera que jusqu’à un certain montant par année.

Découvrez ce qui est couvert par l’assurance pour chien

Faites vos recherches pour savoir quels types de traitements ne sont pas couverts. Quand vous comparez les plans d’assurance pour chien, vous devriez également vous rappeler de vérifier les exclusions dans chaque catégorie couverte.

Par exemple, si un régime couvre les thérapies parallèles, il pourrait ne pas couvrir certains traitements comme la physiothérapie ou l’acupuncture.

Voici quelques catégories à examiner :

  • Frais d’examen vétérinaire (les visites annuelles ne sont généralement pas couvertes ; certains couvrent les frais d’examen de maladie)
  • Affections héréditaires et dysplasie de la hanche
  • Plan de mieux-être (peut être inclus ou en sus, ou non offert)
  • Chirurgie
  • Soins d’urgence/hospitaliers
  • Médicaments sur ordonnance
  • Traitements du cancer
  • Soins spécialisés
  • Affections chroniques (Sont-elles couvertes à vie ?)
  • Radiographies, IRM, scintigraphies, ultrasons, analyses sanguines (tests diagnostiques)
  • Affections ligamentaires et du genou.
  • Rééducation, prothèses, kinésithérapie
  • Thérapies holistiques (acupuncture, soins chiropratiques)
  • Les soins dentaires non routiniers
  • Euthanasie

Faites des recherches sur les différents assureurs

Cela vaut le coup de prendre du temps pour comparer les assureurs. Faites un tableau et marquez les différentes options pour chacun d’entre eux. Ainsi, vous aurez une vue d’ensemble et pourrez mieux choisir votre assurance pour chien.

Voilà le genre de critères intéressants à comparer :

  • Quel est le délai de remboursement des réclamations ?
  • Que faut-il faire pour être remboursé ? Envoyer un courrier par la poste peut être plus contraignant que de scanner la facture et faire la demande en ligne…
  • Ont-ils un bon service à la clientèle ? Est-il disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ?
  • Existe-t-il une application disponible ?
  • Leur site Web est-il facile à utiliser ?
  • Pouvez-vous apporter des changements à votre plan en cours d’année ?
  • Offrent-ils une garantie de remboursement ?

Vous constaterez que parfois les compagnies d’assurance d’animal de compagnie incluront des extras bien utiles comme le remboursement pour des coûts associés à la pension, la publicité pour les animaux de compagnie perdus, la perte due au vol ou à la fugue, la mort par blessure ou maladie, l’annulation de vacances et la thérapie comportementale.

Choisir l’assurance de votre chien nécessite quelques recherches pour trouver la bonne. Cela peut être déroutant et long, mais ça vaut le coup. Utilisez ce guide comme point de départ pour vous assurer que vos meilleurs amis à quatre pattes sont couverts et vous serez déjà dans la bonne direction pour affiner intelligemment votre choix !



Que savoir avant de souscrire à une assurance pour chien ?
5 (100%) 1 vote