Comment créer le bassin ultime pour votre chien ?

Avoir un petit bassin d’eau pour votre chien reste une excellente idée. Dans cette eau, l’animal peut apprendre à ne plus avoir peur de l’eau, s’amuser ou se rafraîchir pendant l’été.

Pour vous, en tant que maître ou maîtresse, un petit bassin d’eau peut aussi vous aider à le laver.

chien se baignant dans un bassin

Mais, pour ce que ce bassin aquatique pour chien soit aussi utile, vous devez travailler sur sa mise en place.

Les dimensions idéales d’un bassin pour chien

Vous n’avez pas besoin de créer une très grande étendue d’eau pour votre animal. La plupart des petits chiens battront des pattes pour avancer dans l’eau à une vitesse réduite et pourront faire des allers et retours. Deux mètres de longueur et une largeur plus petite suffisent amplement.

Si votre chien est d’une grande race comme le Terre-Neuve, un nageur d’exception qui est d’ailleurs utilisé par des services de sauvetage, prévoyez plus grand et complétez si possible ce bassin avec des sorties dans un lac.

Contrôlez également la hauteur de l’eau. Dans de petits bassins, un capteur comme ceux à voir ici est d’une grande aide. Vous pouvez aussi tracer des traits sur votre bassin indiquant la hauteur de l’eau. Cela ne sert à rien de faire trop profond. Dès que le chien n’a plus « pattes », il se mettra directement en position de nage.

Attention à l’hygiène

Votre bassin ne doit pas devenir une eau stagnante, sale et dangereuse pour votre chien. Prenez-en le plus grand soin !

Pour autant, oubliez le chlore qui est très agressif pour la peau de votre chien ou provoque une intoxication, surtout s’il se met à boire l’eau du bassin. C’est d’ailleurs pour cette raison que ce n’est jamais une bonne idée de laisser votre chien se baigner dans une piscine traitée pour les humains.

chien sautant dans une piscine
Attention aux piscines ! Le chlore peut être dangereux pour votre toutou.

De même, ne mettez pas d’eau salée dans son bassin car s’il se met à en boire, cela peut entraîner des troubles gastriques sévères comme de la diarrhée et une profonde déshydratation.

Le mieux est d’avoir peu d’eau et de la changer régulièrement en totalité. Protégez le bassin le soir ou durant les temps de pluie pour limiter l’entrée des saletés.

Si vous vous servez du bassin pour laver votre chien, il est même conseillé de changer l’eau très régulièrement car les bactéries pullulent sur son harnais ou collier, tandis qu’il transporte dans ses poils plein de saletés et parfois, quelques parasites.

Dans l’idéal, le mieux serait même de le rincer en amont de l’immersion. L’autre avantage de le mouiller avant est de permettre à son corps d’être à la température de l’eau. En effet, s’il passe d’un air très chaud (ex : il fait 40 degrés dehors) à un bassin d’une vingtaine de degrés, il risque une hydrocution.

L’alternative facile : la piscine pour chien

Si vous envisagez de faire un bassin enterré, cela peut constituer une nouvelle construction sur votre terrain et donc, l’établissement d’un permis de construire et le paiement de taxes. Il est donc mieux d’avoir un bassin non enterré.

Une bonne idée peut même être de prendre une piscine. En effet, il existe plein de piscines pour chien. Guère profondes, elles seront sûrement frustrantes pour des chiens grands nageurs, mais pour les autres et pour vous, ce sera parfait. Pas chère, facile à monter, avec un entretien facile, sûre, une piscine pour chien mérite votre attention. Découvrez ma comparaison des meilleures piscines pour chien.