Comment économiser sur les frais vétérinaires de votre chien ?

L’argent ne devrait jamais entrer en ligne de compte quand la santé de votre chien est en jeu. Malheureusement, la réalité financière nous rattrape vite.

Les chiens n’ont pas une sécurité sociale qui vous rembourse les traitements contre les maladies et certains maîtres se retrouvent en fâcheuse posture quand l’animal souffre… Si vous êtes dans cette situation, voici quelques solutions pour réduire les frais vétérinaires de votre chien.

chien malade sans assurance

Demander un devis au vétérinaire

Dans le domaine de la santé, il est courant de rechigner à demander un devis. Cela semble malvenu d’apporter une problématique financière. Pourtant, une telle requête est totalement légitime et vous devriez prendre l’habitude de la faire. Les vétérinaires sont libres de fixer leurs prix.

Si vous découvrez le montant uniquement au moment de payer la note, la surprise pourrait être mauvaise. Avant tout acte important (ex : une chirurgie, un détartrage, une chimio…), demandez un devis pour savoir le tarif.

Faire jouer la concurrence

Au lieu de demander uniquement un devis à votre vétérinaire et d’accepter en vous demandant comment vous allez pouvoir payer, faites jouer la concurrence. Un vétérinaire n’aimerait pas que vous tentiez de négocier une opération comme une voiture chez le concessionnaire.

Néanmoins, comparer des devis est courant et ne pose pas de problème. Il peut y avoir de grosses différences entre deux vétérinaires. Cela peut être encore plus impressionnant selon les villes. Ainsi, si vous habitez Paris ou une grande ville de Province, le tarif sera souvent plus élevé. Si l’opération n’est pas une urgence, réfléchissez à la possibilité d’emmener votre chien dans une ville où les frais vétérinaires sont moins élevés.

Si vous faites une heure de route en voiture pour payer 300€ de moins sur la prestation, le trajet sera très rentable !

Souscrire à une mutuelle

Pensez à la santé de votre chien en amont en souscrivant avant les problèmes de santé à une mutuelle ou une assurance. Ces organismes fonctionnent comme votre propre mutuelle. Vous payez une adhésion et quand le temps de payer la facture du vétérinaire survient, votre assureur couvre tout ou partie de la dépense.

Ce système peut littéralement sauver la vie d’un chien si vous n’avez pas les finances pour payer une grosse intervention…

Avant de souscrire, vérifiez bien les exclusions et les conditions particulières. Selon l’âge, la race de l’animal et selon les options choisies, certaines maladies peuvent être exclues des remboursements. Puis, comme pour tout contrat d’assurance, regardez le montant de la franchise.

chien avec une collerette

Demander de l’aide

Pour certaines personnes, demander de l’aide paraît naturel, alors que pour d’autres, c’est un terrible aveu de faiblesse. Dans les deux cas, la santé de votre chien doit passer en priorité et si vous devez obtenir un geste de vos proches pour réussir à soigner votre toutou, n’hésitez pas.

Nul doute que vous n’êtes pas la seule personne à aimer votre chien. Si tous vos amis et votre famille vous donne un billet de 20€ pour guérir votre chien, la somme finale peut suffire à payer tous les frais vétérinaires. Ces derniers temps, les collectes d’argent via des sites en ligne sont à la mode. Créer une cagnotte pour soigner un animal touche toujours les internautes. Vous ne perdez rien à lancer la vôtre.

Aller dans une association ou une école

À défaut de pouvoir rémunérer votre vétérinaire habituel, vous pouvez chercher une alternative moins chère voire gratuite. C’est le cas des écoles de vétérinaires. Pour former les étudiants, ils recherchent toujours des animaux malades.

Et rassurez-vous, les étudiants sont déjà bons (ce ne sont pas des apprentis-bouchers) et oeuvrent sous la surveillance d’un professionnel. Il existe aussi des associations soignant les chiens des personnes démunies pour des sommes très basses. Si vous habitez dans une grande ville, vous en trouverez à coup sûr quelques adresses possibles sur le web.