Comment occuper un chien anxieux quand je suis absent ?

Votre chien pleure, aboie ou fait plein de bêtises dès que vous quittez le domicile ? Il souffre sûrement de ce que l’on appelle « l’anxiété de séparation ».  C’est quelque chose de très courant, notamment chez les jeunes chiens ou chez les spécimens qui collent tout le temps leur maître à la maison.

chien anxieux

Pour calmer leur comportement, vous devez agir dans plusieurs domaines : les occupations à la maison et les habitudes lors de votre sortie et votre entrée.

Comment occuper le chien pendant votre absence ?

Si votre chien est dans le silence complet et qu’il n’a rien à faire, son anxiété est encore pire. C’est d’ailleurs dans ces moments qu’il est le plus susceptible de se jeter sur les bouts de canapé ou sur vos chaussons pour calmer son anxiété.


Un triste constat que vous ferez en rentrer et en voyant ces objets détruits ou abîmés.

Pour éviter ces tracas, offrez à votre chien des occupations.

Mettre un fond sonore

Le fond sonore a très bien marché pour Jodie. Elle a commis beaucoup de destructions et il m’était difficile de l’arrêter puisque je vivais encore en studio lors de son adoption.

J’ai rapidement pris l’habitude d’allumer la télévision quand je partais. Le fait d’avoir un bruit permanent enlève du stress au chien. Même si personne n’est à la maison, il se sent moins seul.

Si vous optez pour cette solution, faites bien attention au niveau sonore et au type de sons. Ainsi, une chaîne parlementaire pour quelques paroles et un son faible assurant uniquement un fond sonore est optimale. En revanche, si vous mettez de la musique forte ou choisissez une chaîne animalière, attendez-vous à ce que votre chien aboie.

Laisser ses jouets préférés

Ronger est un comportement qui diminue l’anxiété du chien. De solides os à mâcher sont excellents. Jodie et Mookie en ont toujours un à portée de gueule quand je pars.

En revanche, évitez les jouets qui se détruisent. Si des jouets Kong sont très bien, ce n’est pas la même chose pour un petit poulet fin acheté en supermarché ou une mini-peluche fournie avec un panier. Je prends ces deux exemples car ce sont des jouets détruits par Jodie quand elle était petite !

Utiliser un lanceur de friandises ou un jouet lié à la nourriture

Quelle est la plus grande passion du chien ? Non, ce n’est pas d’aboyer sur le facteur, de courir après les oiseaux ou d’aller sentir votre culotte restée au sol. Leur passion, c’est la nourriture.

Profitez-en pour les occuper avec. Il n’est pas question de les engrosser telles des oies uniquement pour qu’ils soient bien. Un chien mange jusqu’au vomissement (ou en tout cas, une bonne partie d’entre eux le fait).

Soyez donc léger sur la dose de nourriture. Il existe dorénavant des lanceurs de friandises particulièrement fun. Vous pouvez les connecter à des applications sur votre téléphone afin de lui lancer des friandises à distance. Avec la caméra, vous suivez les exploits de votre chien. C’est à la fois drôle et sécurisant, mais il faut compter près de 200€ pour l’acheter.

L’autre solution, moins onéreuse, est un distributeur Pippolino visible sur ce site. Ces jouets sont souvent offerts aux chats, mais ils conviennent aussi aux petits chiens. Vous mettez quelques croquettes dedans et le donner à votre compagnon.



Durant votre absence, il va tenter de les obtenir. Cela l’occupe et lui permet de se dépenser physiquement. À force de bouger le jouet, des croquettes tombent et il peut se jeter dessus pour combler sa passion de la nourriture.

Adopter un autre animal

Méthode extrême qui marche plus ou moins bien ! Si j’ai adopté Mookie, ce n’est pas pour réduire l’anxiété de Jodie, car elle était désormais moins stressée quand elle était seule, mais pour lui fournir de la compagnie durant mes longues absences la journée.

Les deux chiennes jouant ensemble, dormant, se disputant toute la journée, elles sont plus susceptibles de supporter votre absence. Il est également possible que les deux chiens se mettent à faire des bêtises ensemble…

Mais, si vous hésitez à adopter un nouvel animal, l’envie d’offrir un compagnon à votre chien peut être déterminante !

chien seul sur le balcon
Et si vous apportiez un nouvel ami à votre compagnon ?

Comment se comporter pour réduire l’anxiété de séparation du chien ?

Le chien n’est pas anxieux par hasard. Si les bêtises juvéniles sont le lot de tous les animaux (les chats le font aussi), les destructions adultes sont souvent le fruit de chiens très (trop) attachés à leur maître.

Si Jodie et Mookie en ont commis autant au début, c’est en partie parce que j’avais de mauvaises habitudes avec elles. Voici quelques modifications à faire dans votre comportement pour soulager le chien anxieux quand vous quittez la maison.

Pas d’« au revoir » !

Les chiens sont comme de petites éponges à émotions. Si au moment de partir, vous allez vers eux, tristes ou énervés à l’idée de passer une journée de plus au travail, vous lui transmettez votre état d’esprit et il devient encore plus stressé.

La même chose arrive si vous vous occupez de lui pendant quelques minutes (ex : jeu, caresses) et quittez subitement le domicile. Le mieux est de laisser un petit quart d’heure entre vos dernières interactions avec lui et le départ.

Je sais que cela est très difficile, mais il est bien d’éviter de créer un rituel de départ. En vous observant, le chien comprend ce qu’il va arriver. Si vous mettez votre manteau et vos chaussures et fouillez pendant dix minutes nerveusement dans vos affaires (ce que faisait souvent ma femme qui oubliait toujours ses clés ou autres), le chien est en attente et son anxiété grimpe en flèche.

Le mieux est de préparer toutes les affaires avant et d’agir avec le plus grand calme le matin. Enfilez vos chaussures juste avant de partir.

Pas de fête rentrer à la maison

Quand vous rentrez, le chien anxieux a toujours le réflexe de vous faire la fête comme si vous étiez parti pendant des mois. En tant que maître, cet amour fait le plus grand bien et vous avez sûrement tendance à caresser l’animal.

En faisant ainsi, le chien a l’impression que votre retour est un grand événement et qu’il a raison d’agir comme il le fait.

À la place, ignorez votre chien. Rangez tranquillement vos affaires, buvez un verre d’eau et une fois que le chien est calmé, vous pouvez le caresser. 

Travailler l’indépendance du chien à la maison

L’anxiété d’un chien se travaille comme tout dressage. Certes, vous n’allez pas lui faire un beau parcours agility pour cet apprentissage, mais des exercices simples sont à faire tous les jours.

Le premier est d’empêcher votre chien de vous suivre partout. Il y a des portes dans votre maison, servez-vous en. Seul dans la pièce, le chien comprend qu’il ne passe pas sa vie avec vous et qu’il doit apprendre à s’occuper.

Ne vous arrêtez pas de sortir ! Je connais ce réflexe pour l’avoir eu aux débuts de Jodie.

Évitez également de répondre à toutes ses demandes. S’il gratte, gémit ou aboie pour jouer, ignorez-le. Fournissez-lui quelques jouets et s’il veut vraiment jouer, il le fera seul. Les moments d’amusement avec lui ne doivent être décidés que par vous.

Enfin, ne vous arrêtez pas de sortir ! Je connais ce réflexe pour l’avoir eu aux débuts de Jodie. Quand je sortais, je l’emmenais partout avec moi, même pour acheter un simple journal à 300 m, car j’avais peur de rentrer et de constater des dégâts ou de l’entendre pleurer depuis l’extérieur. Or, en faisant cela, j’alimentais encore plus son anxiété lors de mes absences.

Il est mieux de sortir très souvent au début et cela, sur des petites périodes. Faites un tour dans votre quartier, allez faire quelques courses pendant vingt minutes et revenez sans faire lui faire la fête. Ces sorties et rentrées courantes vont devenir tellement fréquentes que ce sera une habitude pour le chien, et donc, un événement peu stressant.

Comment occuper un chien anxieux quand je suis absent ?
5 (100%) 1 vote