Comment voit un chien ?

De nombreuses rumeurs circulent sur la vision de nos compagnons à quatre pattes. Sont-ils capables de voir dans le noir ? Leur vision se limite-t-elle au noir et au blanc ? Tant de questions auxquelles nous allons maintenant répondre.

Soyez sûr que les réponses vous permettront de mieux comprendre le comportement de votre chien à l’avenir, et peut-être serez-vous jaloux !

Une palette de couleurs réduite

S’il ne voit pas qu’en noir et blanc, un chien ne dispose pourtant pas d’un spectre aussi large que le nôtre. Il lui est impossible de percevoir le rouge et le vert par exemple, il doit se contenter des nuances de jaune et bleu. On peut dire que sa vision est proche du monochromatique, les contrastes sont très faibles et ne lui permettent pas ou difficilement de percevoir des objets immobiles.

Une acuité visuelle différente

C’est un fait, votre compagnon à quatre pattes est à la fois presbyte et myope. Cela signifie qu’il va avoir du mal à distinguer les objets qui se trouvent à moins de 25 cm de ses yeux, mais également ceux qui se trouvent à une trop grande distance et qui sont immobiles.

C’est d’ailleurs pour cette raison que les chiens peureux aboient beaucoup sur les objets qu’ils aperçoivent de loin. N’arrivant pas les distinguer complètement, ils prennent peur.

Les contours vont se révéler flous, c’est pourquoi il a besoin de mouvement pour être réactif. Dans tous les cas, il va avoir des difficultés à discerner les détails, en raison du fait que sa palette de couleurs est très réduite par rapport à la notre.

un chien qui regarde au loin
Le chien « bloque » parfois sur des objets lointains car il discerne mal les contours.

Une fréquence visuelle impressionnante

L’être humain doit en moyenne se contenter de 16 images par secondes lorsqu’il est en pleine possession de ses moyens. Autrement dit, il verra une scène continue, comme un film.

En ce qui concerne le chien, il est capable de percevoir jusqu’à 50 images par seconde ! Cela signifie que s’il devait aller au cinema avec vous, il verrait des images saccadées et non continues. Cette fréquence lui permet de distinguer un mouvement à 1,5 km à la ronde !

C’est pour cette raison qu’il possède des réflexes très développés, lancez une balle, vous ne pourrez guère la rattraper avant lui. Cette fréquence lui donne également l’opportunité de chasser dans le noir, puisqu’il discernera toujours aussi bien les mouvements.

Une vision nocturne admirable

Comme dit précédemment, un chien est capable de chasser la nuit sans problèmes. En effet, le fond de sa rétine est tapissé par le tapetum lucidum, une fine pellicule fluorescente qui va réfléchir la lumière.

D’ailleurs, votre compagnon a besoin de 5 fois moins de lumière que vous pour se déplacer et percevoir les mouvements ! En plus de cela, votre chien possède plus de bâtonnets que de cônes. Les premiers offrent une plus grande sensibilité à la lumière tandis que les seconds permettent de percevoir plus de couleurs.

Un champ de vision très large

Selon la race de votre chien, son champ de vision sera plus ou moins important mais dans tous les cas supérieur au votre. Tandis que vous devez vous contenter d’une vision à 180° en moyenne, votre compagnon dispose d’un champ visuel allant de 250 à 280°, donc une vision latérale.

Même si les yeux d’un chien fonctionnent ensemble et non séparément, il verra toujours plus que vous ! Sa vision d’ensemble est très importante, ce qui lui permet de suivre du regard un animal en mouvement ou même son maitre sans avoir à tourner la tête.

forme des yeux d'un chien
Un chien ne voit pas qu’à 180°. Cela est possible par la forme de ses yeux.

L’évolution de la vision avec l’âge

Plus les années passent, plus la vision de votre chien a des chances de diminuer. Il est important de prêter attention à la cataracte, une maladie qui est facilement reconnaissable au voile blanc qu’elle provoque devant l’oeil de votre animal. Une simple opération peut régler le problème, qui est très courant chez les chiens âgés de plus de 7 ans.

Toutefois, il faut aussi savoir que même si sa vue baisse, votre chien sera encore capable de se débrouiller seul, voire même de chasser grâce à ses autres sens !

Son ouïe et son odorat sont très développés et lui permettent de se diriger dans différentes conditions météorologiques par exemple. Il faut également prendre en compte son sixième sens qui lui est d’une grande aide. En quelques instants, votre chien peut enregistrer un lieu dans sa mémoire en faisant travailler ensemble ses différents sens.

 

Que ce soit pour détecter une proie immobile ou en mouvement, votre chien sera toujours plus réactif que vous grâce à ses sens aiguisés. De jour comme de nuit, il est capable de percevoir des mouvements infimes en une fraction de secondes.