Comportement agressif du chiot : comment l’interpréter ?

Votre petit chiot vous a apporté beaucoup de bonheur depuis que vous l’avez ramené à la maison. Mais outre ses poussées d’énergie et ses bêtises, des grognements ou des morsures vous inquiètent. Cela vous a fait craindre qu’il puisse devenir un chien agressif. Ces préoccupations sont-elles justifiées ?

Morsures agressives Vs. Jouer à mordre

Si vous n’avez jamais eu de chiot, vous pouvez paniquer la première fois que votre ami à quatre pattes vous met un petit coup de dents ou vous ronge la main. Cela peut même vous remplir de crainte, vous faire douter de vos compétences en tant que propriétaire de chien et toutes sortes de choses désagréables. L’Homme a souvent l’habitude de se flageller…

un chiot vite agressif
Quand il s’excite, ce petit chiot a la fâcheuse tendance d’être trop agressif ? Pas de panique !

Ne doutez pas de votre perspicacité en tant que propriétaire d’animal de compagnie – presque tous les chiots tentent de mordiller et parfois, cela fait mal. Ils feront ça à d’autres chiens de tous âges, et ils le feront à vous aussi. Cela ne veut pas dire qu’ils n’aiment pas votre présence ou celle d’autres chiens ; c’est simplement une manifestation d’instincts anciens.

Le jeu des morsures remonte directement à l’époque où les chiens étaient des animaux de socialement carnivores. À l’époque, les chiens utilisaient leurs mâchoires fortes pour abattre leurs proies. Parce qu’il s’agit d’animaux de meute, une fois que les proies ont été maîtrisées, il y avait des « discussions » sur la façon dont la nourriture devait être distribuée et vous imaginez bien qu’ils n’allaient pas s’asseoir autour d’une table pour débattre…

Les chiens communiquaient grâce à l’utilisation de morsures inhibées, ainsi que par d’autres moyens d’agression rituelle tels que les grognements et les postures corporelles. Ces morsures plus douces étaient leur façon de faire passer leurs points sans causer de dommages physiques à leurs compagnons de meute.

Cette forme délicate de mordre est quelque chose que les chiens ont développé et que les chiots expriment par le biais d’une technique que l’on appelle aujourd’hui le « jeu de mordre ». Les chiots ne connaissent pas nécessairement la force inhérente de leur mâchoire, mais ils pourraient finir par vous utiliser comme un moyen de comprendre comment l’ajuster.

Langage du chiot par rapport au langage humain

La première fois que notre chiot nous mord ou grogne, il se peut que nous soyons pris au dépourvu. Cela peut nous mettre un peu en colère ou nous contrarier. Cependant, lorsque cela se produit, il est important de noter que le plus souvent, jouer à mordre n’est pas seulement instinctif – votre chiot peut essayer de communiquer avec vous.

Comme d’autres parties du corps, comme la queue, un chien utilisera ses dents ou une voix grinçante pour vous faire savoir ce qu’il a à l’esprit. Il y a de fortes chances qu’il vous fasse savoir qu’il veut quelque chose, qu’il s’amuse ou qu’il puise dans ses racines de race. Par exemple, un chiot de race de travail qui vous pince les talons tout en vous pourchassant peut manifester son instinct de troupeau.

Exemple avec Jodie : les premiers mois, elle mordillait beaucoup quand elle souhaitait me faire jouer alors que j’étais occupé. Depuis, elle me gratte… Je ne sais pas si c’est forcément mieux !

La grande majorité du temps, ce comportement est parfaitement inoffensif, et devrait être éliminé progressivement avec le dressage de base et des techniques de socialisation que vous prévoyez, nous l’espérons, de mener. Cependant, il y a une petite partie de la population canine qui manifeste son agressivité au-delà de ces paramètres particuliers.

Les raisons naturelles pour lesquelles un chiot peut être agressif

Il y a quelques raisons pour lesquelles votre chiot peut pencher vers un comportement agressif. Il est important que vous connaissiez ces raisons parce qu’elles pourraient vous aider à trouver les meilleurs moyens d’aider votre chiot à freiner ces comportements.

L’une des raisons de l’agressivité du chiot pourrait être due au code génétique incorporé dans l’ADN spécifique de la race du chien. Certaines races ont une tendance dominante ou des tendances agressives dans leur lignée. Cela ne veut pas dire qu’ils ont été élevés pour être de mauvais chiens ; il y a des chances qu’il s’agisse de certaines tâches pour lesquelles ils ont été élevés, comme la chasse ou l’élevage.

Une partie de ce comportement pourrait aussi provenir d’une mentalité de « chien de meute ». Certaines races sont prédisposées à devenir le « chien alpha » si le propriétaire n’utilise pas les techniques d’entraînement et de socialisation appropriées pour créer une hiérarchie. Les graines de cette prédisposition peuvent être corrigées assez facilement au stade du chiot.

Parfois, l’agressivité du chiot n’a rien à voir avec le « code » de la race. Il pourrait plutôt s’agir d’un signe d’un événement grave lié à la santé de votre chien. Il peut s’agir d’un problème neurologique ou d’une maladie chronique, ou encore d’un signe que le chiot souffre d’une sorte de douleur.

Si vous soupçonnez que ce dernier problème est à l’origine des tendances agressives du chiot, prenez immédiatement rendez-vous avec votre vétérinaire. Votre vétérinaire sera en mesure de diagnostiquer la cause du problème – et par extension, la cause de l’agression manifeste – qui pourrait mener votre chiot sur la voie de la guérison de plus d’une façon.

Les chiots peuvent-ils apprendre à devenir agressifs ?

Malheureusement, il est tout à fait possible qu’un chiot qui a l’air doux et innocent se transforme en une petite bête agressive dans certaines circonstances. Cela ne se fait pas du jour au lendemain, car il s’agit d’un processus appris qui peut prendre du temps pour se développer pleinement.

L’une de ces tendances les plus évidentes provient du fait d’être maltraité ou abusé par un propriétaire. Dans ces cas, la morsure, le grognement et d’autres formes d’agression proviendront très probablement du chiot qui essaie simplement de se protéger par peur que d’autres mauvaises choses se produisent.

Ce niveau d’abus ne se limite pas exclusivement aux violences physiques que les humains peuvent imposer à un chiot. L’utilisation de réprimandes bruyantes pendant l’entraînement envoie un message effrayant aux chiots ; un message qui peut les amener à produire des comportements agressifs pour se protéger.

Une autre agression apprise qui peut surgir est la protection des ressources. Essentiellement, cette technique est déployée par un chiot qui apprend à protéger agressivement sa nourriture, ses jouets ou d’autres possessions des autres. Ceci peut se développer chez les chiots qui ont passé beaucoup de temps avec une très grande portée ou un grand groupe de chiots.

Il est possible de recueillir un chien agressif qu’importe le moyen d’adoption que vous choisissez. Cependant, cela est plus courant avec les chiots pris en refuge ou dans des élevages de mauvaise qualité.

La bonne façon de freiner l’agressivité des chiots

D’une certaine manière, la meilleure façon d’éradiquer l’agressivité du chiot est de l’empêcher de se manifester en premier lieu. La plupart des techniques que vous pouvez déployer pour aider à freiner l’agressivité sont enracinées dans la démonstration d’un certain niveau de gentillesse et de respect envers votre ami à quatre pattes.

chien calme
Un chiot agressif n’est pas une fatalité. Adoptez le bon comportement et il ira mieux.

Par exemple, il faut réitérer qu’il est extrêmement important d’être capable de reconnaître le comportement normal d’un chiot et l’agressivité anormale. Les comportements comme les morsures de jeu sont instinctifs et sont censés être des outils de communication. Lorsque votre chiot vous pince les talons, ce n’est pas par dépit – c’est simplement parce qu’il est un jeune chien.

La façon dont vous éduquez votre chiot peut être très importante pour mettre fin à l’agressivité de votre chiot. Rendre les sessions de formation amusantes, engageantes et d’un niveau qui convient le mieux à la race peut les aider à développer efficacement les comportements que vous voulez. S’il vous fait mal, faites-lui comprendre en poussant un grand « aïe ». Comme votre chien ne veut que votre bonheur, il comprendra rapidement qu’il a dépassé la limite.

De plus, ne tombez jamais dans la tentation de céder à des frustrations qui peuvent se développer pendant la formation. Bien que certaines races exigent plus de patience que d’autres, toutes les races réagissent à des techniques positives fondées sur l’éloge et les récompenses. Cela vous permettra également de créer un lien plus profond et plus enrichissant avec votre chiot.

S’assurer que votre chiot est socialisé est également un élément clé pour réduire l’agressivité. Le fait que votre chiot ait l’habitude de côtoyer d’autres personnes et d’autres animaux aidera à abaisser ses défenses. Cette tactique est particulièrement importante si vous avez une race connue pour sa timidité ou sa nervosité face aux étrangers.

Si vous possédez deux chiens, il peut également prendre exemple sur l’autre animal.

Stérilisation et comportement agressif

Nous connaissons tous l’importance de « castrer » nos chiots pour contrôler la population d’animaux de compagnie. Du point de vue de l’agressivité, le suivi de cette action pourrait avoir des conséquences sur l’agressivité de votre chien.

Chez un chien mâle, la stérilisation limite essentiellement la quantité de testostérone qui traverse son corps. Cette hormone peut amener un chien mâle à réagir à des situations plus rapidement et avec une intensité plus élevée, en particulier lorsqu’il atteint l’adolescence. La stérilisation permet d’obtenir un chien plus calme, et théoriquement, un chien qui peut être plus lent à l’agressivité.

Ne flippez pas – Le savoir, c’est le pouvoir !

Lorsque votre chiot décide de jouer à vous mordre – et il y a de grandes chances qu’il le fasse – restez calme et réalisez qu’il s’agit d’un comportement parfaitement normal et non d’un signe d’agressivité. Si vous entraînez et socialisez votre chiot d’une manière qui l’honore et le respecte, vous n’aurez pas à vous inquiéter de voir votre adorable chiot devenir un voleur à l’âge adulte.

Comportement agressif du chiot : comment l’interpréter ?
5 (100%) 3 votes