Éternuements inversés (ou Reverse sneezing) chez les chiens : est-ce normal ?

Si vous ne savez pas ce qui se passe, regarder un animal de compagnie éternuer à l’envers peut être une expérience terrifiante.

Pour savoir quand il est normal d’éternuer à l’envers (et surtout, quand il ne l’est pas), les maîtres doivent savoir exactement ce que sont les éternuements à l’envers, ce qui les cause, comment et quand ils doivent être traités.

chien qui vient d'éternuer

Identifier un éternuement inversé

Les éternuements inversés sont très fréquents chez le chien et moins chez le chat. Lorsque les animaux éternuent à contre-courant, ils se tiennent généralement debout, étendent la tête et le cou, retirent leurs lèvres et inhalent de façon répétée et avec force par le nez.

Chaque fois qu’ils inhalent, on entend un « ronflement » distinct et fort. Généralement, un animal de compagnie éternue à contre-courant plusieurs fois de suite, et l’épisode entier se termine en 10 à 15 secondes environ.


Causes normales d’éternuements inversés

L’éternuement inversé et l’éternuement « régulier » sont des réflexes étroitement liés. Le but des deux est d’expulser un irritant de la partie supérieure des voies respiratoires (la toux joue le même rôle plus bas).

L’irritation des voies nasales (par exemple, un museau plein de poussière) provoque des éternuements « réguliers ». L’irritation du nasopharynx (la zone située derrière les cavités nasales et au-dessus du palais mou) provoque chez le chien un éternuement « inversé ».

Vous ne devez pas paniquer à chaque fois que votre animal éternue. De même, un épisode occasionnel d’éternuements inversés est parfaitement normal. C’est juste une façon pour le corps de se débarrasser de quelque chose qui irrite le nasopharynx.

Cela dit, lorsqu’un animal de compagnie éprouve de fréquents épisodes d’éternuements inversés, il est temps de faire attention. Un éternuement inversé excessif indique que ce qui irrite le nasopharynx de votre animal n’est pas expulsé. Prenez rendez-vous avec votre vétérinaire si vous pensez que l’éternuement inversé de votre animal sort de l’ordinaire.

Problèmes de santé qui causent les éternuements inversés

Lorsqu’un vétérinaire évalue un animal de compagnie en vue d’un éternuement inversé, il ou elle prend un historique de santé complet et effectue un examen physique complet, en portant une attention particulière aux voies respiratoires et à la bouche.

Parfois, des radiographies, une rhinoscopie (l’utilisation d’un instrument pour examiner les voies nasales) ou d’autres procédures seront également nécessaires.

Les causes possibles d’éternuements inversés excessifs comprennent les allergies, les infections, les masses, les corps étrangers (p. ex., les brins d’herbe) ou les anomalies anatomiques qui affectent le nasopharynx.

Les seules fois où cela est arrivé à mes chiennes, c’était après avoir joué dans la neige. Elles ont le réflexe mignon (mais avouons-le, assez bête) de plonger la tête dans la neige comme un toxico dans la cocaïne. Évidemment, elles finissent par éternuer « normalement », mais en rentrant à la maison, si la gêne continue, elles font du reverse sneezing.



Les acariens nasaux, petits parasites qui peuvent infester les voies nasales et les sinus des chiens, sont une autre cause possible d’éternuements inversés. Ils se transmettent d’un chien à l’autre et possiblement par contact avec des environnements contaminés et sont donc plus fréquemment diagnostiqués chez les chiens qui vont en pension ou qui ont d’autres contacts avec d’autres chiens.

En revanche, cela ne peut pas être dû à un rhume transmis par l’humain, car cela n’existe pas… Je me sens obligé de le préciser car un maître m’a encore soutenu la semaine dernière que son compagnon attrapait ses rhumes et éternuait.

Comment traite-t-on les éternuements inversés ?

Des épisodes légers et peu fréquents d’éternuements inversés sont habituellement normaux et ne nécessitent aucune forme de traitement. Si vous voulez essayer de raccourcir l’épisode de votre animal, vous pouvez lui souffler doucement dans le visage, lui masser la gorge ou lui tenir les narines fermées pendant quelques secondes. Cela peut mettre fin plus rapidement à l’éternuement inversé.

Le traitement approprié en cas d’éternuement inversé excessif dépend de la cause sous-jacente. Les chiens atteints d’acariens nasaux reçoivent généralement de l’ivermectine, de la milbémycine ou de la sélamectine plusieurs fois au cours d’une période de quelques semaines.

Parfois, les vétérinaires traitent les chiens avec ces médicaments sans diagnostic définitif d’acariens du nez, car les parasites ne sont pas toujours faciles à trouver. Les corps étrangers dans les voies nasales ou le nasopharynx peuvent être enlevés à la main ou par rhinoscopie.

La chirurgie est généralement nécessaire pour enlever les masses et corriger les anomalies anatomiques.

Les infections peuvent être traitées avec des antibiotiques appropriés pour les chiens ou d’autres médicaments.

Des médicaments contre les allergies pour chiens peuvent être prescrits si l’on croit que les éternuements inversés d’un animal de compagnie sont causés par des allergies.

Si vous avez des questions concernant les symptômes de votre animal de compagnie, essayez d’enregistrer un épisode sur vidéo et de le montrer à votre vétérinaire pendant l’examen de votre animal.

Il y a de fortes chances que, peu importe la fréquence à laquelle quelque chose se produit à la maison, cela ne se produira pas pendant votre rendez-vous.



Éternuements inversés (ou Reverse sneezing) chez les chiens : est-ce normal ?
Noter cet article