Faut-il assurer un animal de compagnie : que dit la loi ?

Les assurances et les mutuelles pour les chiens et les chats florissent. Mais, beaucoup de propriétaires ne comprennent pas vraiment de quoi il s’agit. L’une des premières questions qui émerge quand on évoque ce sujet autour de soi est de savoir s’il est obligatoire de souscrire à une assurance pour animaux.

Découvrons ce que dit la loi à ce sujet.

chien chez le vétérinaire

Une assurance obligatoire uniquement dans certains cas

Quand la loi mentionne les assurances pour animaux, elle se concentre sur une thématique : la responsabilité civile.

En effet, avec mes Cavalier King Charles, je n’ai pas l’obligation légale de prendre une assurance pour animaux. Mais, en tant que maître, je suis personnellement responsable de tous les dommages matériels et corporels causés par mon chien.

La loi a cependant mis une exception. Si vous avez un chien « susceptible d’être dangereux » (chiens d’attaque ou de première catégorie), il est primordial d’avoir une assurance responsabilité civile qui prend en compte les dommages potentiels du chien.

Pourquoi souscrire à une assurance pour animaux ?

Comme vous avez pu voir, la loi se concentre uniquement sur les dommages aux tiers pour obliger ou non la souscription à une assurance. C’est un élément important, mais en tant que maître, l’assurance ou la mutuelle est surtout là pour vous aider dans le domaine de la santé. Votre chien a plus de chances de tomber malade que de causer un incendie dans la maison voisine…

Les frais de vétérinaire coûtent un bras. Si le vaccin annuel est une dépense supportable pour tous les maîtres, ce n’est plus pareil quand votre chien est sérieusement blessé ou souffre d’une maladie comme le cancer.

Si vous n’avez pas les moyens de payer les frais médicaux, personne ne le fera à votre place. Il n’existe pas une couverture de santé pour les animaux de familles modestes comme celle pour les humains. Le plus souvent, faute de soin, le chien souffre et rien n’est fait pour sa guérison. Certains maitres souscrivent alors à des prêts pour soigner leurs chiens et s’endettent par amour et fidélité.

L’assurance est là pour éviter ces situations catastrophiques. Ces frais peuvent être en partie remboursés si vous avez souscrit au préalable. Comme pour toutes les autres assurances, celle pour animaux vous protège contre les aléas de la vie. Vous payez des mensualités basses pour couvrir votre animal et le jour où des frais sont engagés, l’assurance prend tout ou partie en charge.

Que regarder en priorité avant de souscrire à son assurance ?

Une large majorité des assureurs possède désormais des contrats pour les animaux. Quand vous souhaitez souscrire, vous devez impérativement comparer davantage que le simple coût de la mensualité qui vous est demandé.

Sans être exhaustif, attardez-vous sur :

  • Les franchises
  • Les plafonds de remboursement annuels
  • Les maladies prises en compte et celles exclues dans le contrat
  • Les montants de remboursement des frais courants comme les vaccins, les médicaments…

Pour déterminer vos besoins, vous devez analyser les risques liés à la race et l’âge de votre chien. Par exemple, avec Jodie qui va bientôt avoir 7 ans et qui appartient à une race fragile au niveau du cœur (Cavalier King Charles), j’ai tout intérêt à prendre une assurance qui couvre les soucis cardiaques.

N’oubliez pas de rechercher quelques avis sur la qualité du service client de l’assureur, mais aussi sur l’ergonomie du site sur lequel vous enverrez vos factures de soin.