L’incontinence chez les chiens âgés : Que faire et comment aider ?

L’incontinence chez le chien peut venir pour plusieurs raisons. Pour la guérir, il est essentiel de trouver la cause et de la gérer/traiter.

chien âgé incontinentPour comprendre la cause sous-jacente, un vétérinaire vous pose beaucoup de questions et effectue un examen physique complet. Il peut aussi ordonner un examen fécal et des analyses d’urine pour vérifier les signes d’infection urinaire et d’autres anomalies, ainsi que des analyses sanguines pour écarter la possibilité de maladies comme le diabète, l’insuffisance rénale et la maladie de Cushing, dit Levy. Il peut également être nécessaire d’avoir recours à l’imagerie par rayons X ou à l’échographie.

Chiens âgés et incontinence : tous les chiens ne sont pas égaux

L’incontinence chez les chiens commence souvent à l’âge moyen et au-delà, ce qui dépend en partie de la taille et de la race du chien. Par exemple, un dogue allemand de 5 ans est d’âge moyen, alors qu’un petit terrier d’âge similaire est toujours considéré comme un jeune chien.

Bien que l’incontinence urinaire puisse affecter n’importe quelle race, il y a quelques races qui sont plus susceptibles de développer cette condition, y compris les dobermans, les vieux chiens de berger anglais et les cocker Spaniels.

Les femelles, en particulier les femelles stérilisées, sont plus susceptibles de développer une incontinence urinaire. Cela résulte souvent d’un manque d’œstrogènes.

D’autre part, les chiens de plus grande taille, comme les labradors et les golden retrievers, ont plus de risques de développer une incontinence fécale en raison d’une prévalence accrue de maladies musculosquelettiques et neurologiques.

Causes sous-jacentes de l’incontinence chez le chien

Les causes sous-jacentes de l’incontinence peuvent être multiples. C’est pour cette raison qu’il est important de bien observer les habitudes de votre compagnon et de les indiquer à votre vétérinaire.

Les signes associés à l’incontinence urinaire peuvent se traduire par l’écoulement libre ou l’arrêt de l’urine, la présence de sang dans l’urine, la douleur, les fuites quand le chien se couche et l’urine en grandes quantités.

Chacune de ses causes peuvent signifier une maladie différente et donc, un traitement différent.

Par exemple, l’arthrite peut empêcher un chien de s’accroupir suffisamment pour vider complètement sa vessie, et les blessures ou la dégénérescence de la colonne vertébrale peuvent entraîner une compression des nerfs, ce qui entraîne l’incontinence.

un chien âgé victime d'incontinence

Tout médicament qui augmente la production d’urine peut également causer l’incontinence urinaire. Les médicaments couramment utilisés chez les chiens qui augmentent le débit urinaire comprennent la prednisone, la triamcinolone, la dexaméthasone, le furosémide, la spironolactone et le phénobarbital..

La cause la plus fréquente de l’incontinence fécale est la maladie de la colonne vertébrale inférieure (affectant le bas du dos). Il s’agit de maladies liées au vieillissement et elles peuvent être surreprésentées chez les chiens obèses.

Un traitement dédié et la réduction du poids sont les premières réponses. S’il n’y a pas d’amélioration, une IRM est généralement demandée par le vétérinaire

Traitement et correction de l’incontinence chez le chien

Les deux médicaments les plus couramment utilisés pour traiter l’incontinence urinaire chez le chien sont la phénylpropanolamine (un médicament qui aide à renforcer la contraction du sphincter urinaire) et le diéthylstilbestrol (DES), qui est un traitement hormonal substitutif.

En général, ces médicaments sont utilisés à long terme pour traiter le problème.

L’incontinence urinaire peut également être traitée par chirurgie. La chirurgie peut être bénéfique pour les chiens qui ont développé une incontinence urinaire issue d’une lésion de la moelle épinière due à une rupture du disque intervertébral. C’est également le cas pour des calculs dans la vessie.

Prise en charge des chiens souffrant d’incontinence

D’abord la bonne nouvelle : une majorité des traitements fonctionne !

Si le traitement échoue, vous devez prendre quelques mesures afin de rendre le problème gérable.

Faites des promenades plus fréquentes (surtout au réveil le matin et à la dernière heure avant le coucher). Envisagez l’achat de couches pour chien ou de ré-apprendre à aller sur des tapis éducateurs.

Il est également important de porter une attention particulière à la peau autour de la vulve, sur l’abdomen et aux pattes qui peuvent être mouillées par l’urine. L’humidité chronique et le contact avec l’urine peuvent être très irritants pour la peau et prédisposer aux infections cutanées.

Il est également important de discuter avec votre vétérinaire des changements de médicaments qui causent l’incontinence ou les restrictions d’eau avant de faire tout ajustement à la maison.

Les chiens dressés pour ne pas faire à l’intérieur se sentent souvent gênés quand ils sont « mauvais ». L’idée n’est pas de les féliciter pour leur incontinence sous peine qu’ils pensent qu’il est désormais normal de se soulager à la maison. À la place, sortez-les plus souvent et essayez les couches.

L’incontinence chez les chiens âgés : Que faire et comment aider ?
2.8 (56.67%) 6 vote[s]