Pourquoi certains chiens ont des oreilles tombantes et d’autres non ?

Du Basset au Saint-Bernard, de nombreuses races de chiens ont des oreilles qui ne tiennent pas debout. Les oreilles tombantes sont super mignonnes, mais vous vous demandez peut-être s’il n’y a pas une raison à leur présence ?

chien basset avec les oreilles tombantes

La question a déconcerté certains des plus grands esprits de l’histoire, même le grand Charles Darwin s’est penché sur la question (parmi d’autres questions concernant les différences entre les animaux domestiques et leurs homologues sauvages) dans les années 1800. Heureusement, la science moderne a jeté un peu de lumière sur cette énigme. 


Une caractéristique issue de la domestication des chiens

Des études génétiques ont montré que les chiens ont commencé à fréquenter les humains il y a environ 10 000 ans. Les chiens étaient essentiellement des loups à l’époque – avec des oreilles qui tenaient debout. Au fil des ans et des millénaires, les humains ont élevé des chiens de façon sélective pour avoir des traits plus désirables (comme être plus amical ou plus dompteur).

Les oreilles tombantes, bien qu’adorables, n’étaient qu’un sous-produit de cette domestication et de cet élevage pour l’apprivoisement. Les scientifiques ont même donné un nom à ce phénomène : le syndrome de domestication. C’est quelque chose qui a d’abord été remarqué par Charles Darwin, qui se demandait pourquoi les animaux domestiques (pas seulement les chiens de compagnie) ont des caractéristiques et des traits qui diffèrent des animaux sauvages apparentés.

Une étude récente publiée dans Genetics a exploré en profondeur le syndrome de domestication. En plus des oreilles tombantes, les effets secondaires de la domestication comprennent des mâchoires et des dents plus petites, des taches blanches de fourrure, des visages plus « jeunes »…. Le syndrome n’est pas unique aux chiens – il affecte également les porcs domestiques, les chevaux, les moutons, les lapins et les renards.

Comment cela se traduit concrètement ?

Les premiers loups qui se sont joints aux humains il y a des milliers d’années devaient être différents des autres loups – ils avaient probablement moins d’adrénaline, ce qui signifie qu’ils étaient moins enclins à attaquer ou à s’enfuir lorsqu’ils étaient près des humains.

L’adrénaline provient de la glande surrénale, qui est formée de cellules souches appelées cellules de la crête neurale. Les humains ont sélectivement élevé des chiens pour leur apprivoisement, et ce faisant, ils ont élevé des chiens présentant de petits déficits de la crête neurale (ces déficits sont la raison pour laquelle les loups avaient moins peur des humains en premier lieu).



Ces cellules souches n’affectent pas seulement l’adrénaline et la glande surrénale, mais aussi d’autres parties de l’animal, comme les oreilles. En raison de ces déficits de la crête neurale, les cellules souches embryonnaires dysfonctionnent ou se perdent en chemin pour construire des tissus (les oreilles des chiens tombent à cause d’un cartilage mal formé), ce qui cause les différences physiques que vous voyez entre les animaux domestiques et sauvages (chiens et loups, par exemple).

Est-ce que cela est dommageable pour le chien ?

Les oreilles tombantes et les autres effets secondaires de l’élevage sélectif pour l’apprivoisement ne semblent pas nuire aux chiens ou à d’autres animaux domestiques. Elles ne sont même pas présentes chez tous les animaux – rappelez-vous, tous les chiens n’ont pas des oreilles tombantes.

Les humains n’ont peut-être pas intentionnellement élevé des chiens pour avoir des oreilles tombantes, mais le trait est indéniablement mignon, même si les oreilles tombantes sont techniquement une difformité. Nous ne voudrions pas que nos chiens à oreilles souples soient autrement.

En revanche, n’oubliez pas que ce trait physique suppose un entretien supplémentaire. Avec Jodie et Mookie, je dois laver les oreilles au moins une femme par semaine car elles se salissent vite. Sans cet entretien, il pourrait même y avoir des risques d’infection.

Je recommande également de brosser les oreilles tombantes avec un furminator pour limiter les poils qui finissent dans l’oreille. Cela démange les chiens et ils se grattent frénétiquement quand c’est le cas.

Pourquoi certains chiens ont des oreilles tombantes et d’autres non ?
5 (100%) 1 vote