Comment prendre soin de son chien après une opération ?

Les chiens ne sont pas immunisés contre les problèmes de santé. Très peu passent toute une vie sans devoir subir une intervention chirurgicale majeure. Cela peut être une stérilisation, le retrait d’une tumeur, la réparation d’une fracture…

chien malade avec sa collerette

Qu’importe la cause, des conséquences seront visibles dans le quotidien du chien juste après l’opération. C’est à vous de prendre les mesures pour favoriser une bonne cicatrisation et assurer le bien-être de l’animal.

Vérifier et protéger la cicatrisation

Une cicatrisation peut mal se passer et provoquer un début d’infection. Pour cette raison, vous devez suivre les recommandations du vétérinaire. Il peut soit vous demander de repasser dans son cabinet quelques jours après l’opération pour qu’il vérifie l’état de la cicatrisation, soit vous recommander de regarder régulièrement la cicatrice et d’agir si cela se passe mal.

Vous devez également protéger la cicatrice du chien. Ce dernier a le réflexe naturel de lécher ses plaies et peut même aller jusqu’à tirer sur les fils avec ses dents. Pour éviter cela, vous devez mettre une collerette autour du cou de l’animal. Peu esthétique et terriblement frustrante pour le chien, elle l’empêche de se lécher.

Si vous avez plusieurs chiens, la collerette est remplacée par un body car les chiens se lèchent également les plaies entre eux.

Lui garantir calme et confort

Soyez attentif au comportement de votre chien pour essayer de deviner ses besoins. En effet, il a peut-être l’habitude de monter à vos côtés sur le canapé pour faire ses longues siestes, et l’opération pourrait l’empêcher de faire de tels efforts.

Posez-lui sur le sol un confortable panier pour qu’il se repose et récupère. Ce panier doit être dans un environnement calme. Surveillez également les autres animaux de la maison. Ils ne doivent pas l’embêter ou avoir des comportements dangereux.

Les effets de l’anesthésie générale provoquent souvent une sensation de froid. Si votre chien tremble et semble frigorifié, posez doucement une couverture sur lui.

Observer sa récupération

Dans le meilleur des cas (et fort heureusement, il est le plus courant), le chien se repose plusieurs heures, puis diminue son activité plusieurs jours avant de retrouver son entrain par la suite.

Mais, il peut aussi avoir plus de mal à se remettre de l’opération voire avoir des complexifications. Comme elles sont possiblement très dangereuses, vous devez être en mesure de les remarquer rapidement pour agir.

Vous pouvez notamment vous inquiéter s’il refuse de manger plus de 24 h après l’opération, s’il ne bouge absolument pas de son panier et ne réagit pas à vos déplacements et autres signes de vie dans la maison.

Ne pas oublier ses autres besoins

L’opération n’a pas annulé les besoins habituels de votre chien. Il a toujours besoin de faire ses pipis et ses cacas. Amenez-le à l’extérieur aux heures habituelles. N’hésitez pas à l’aider davantage s’il doit descendre des marches ou à le porter jusqu’à l’endroit où il urine. Les tapis éducateurs sont aussi un accessoire éphèmère possible, mais si votre chien a appris à ne pas faire à la maison, cela ne sera pas facile de le convaincre qu’il a le droit uniquement à cet endroit.

Assurez-lui un apport en eau régulier. Vous pouvez notamment lui rapprocher sa fontaine habituelle pour qu’il boive comme il en a besoin, et ne se prive pas parce qu’il a mal à chaque mouvement.

Enfin, tout aussi important, apportez-lui sa dose de câlins par jour. Il n’est pas opérationnel pour courir après sa balle avec dynamisme, mais il a toujours autant envie de savoir que son maître et/ou sa maîtresse l’aime. Caressez-le, parlez-lui et ne le laissez pas en dehors du foyer, d’un point de vue émotionnel, pendant sa convalescence.