Comment trouver, traiter et prévenir les puces chez les chiots ?

Elles ont beau être minuscules, tous les maîtres redoutent de les voir apparaître sur leur chien. Qui sont-elles ? Les puces !

 Ces parasites gênants peuvent causer un excès de mastication, de grattage et de léchage chez les chiens. Dans les cas graves, les infestations de puces peuvent mener à une foule de conditions médicales, y compris l’anémie, les ténias, les points chauds et les infections bactériennes.

un chien qui a des puces

Les chiots sont particulièrement vulnérables à ces problèmes de santé liés aux puces. Même une infestation légère à modérée peut mettre leur santé en danger. En raison de leur petite taille et de leur système immunitaire encore fragile, les chiots ont plus de chances de développer une anémie, ce qui peut causer une faiblesse, une détresse respiratoire et même la mort.

Heureusement, avec un peu de prévention et un bon nettoyage de votre maison, vous pouvez réduire considérablement les risques.



C’est partie, je vous dis tout sur comment trouver, traiter et prévenir les puces chez les chiots.

Comment savoir que votre chiot a des puces ?

Repérer les puces tôt est important pour garder votre chiot en sécurité et prévenir une infestation complète. Cela est plus simple qu’on ne le pense, surtout si votre chiot a un pelage foncé.

Un peigne à puces vous aidera à trouver les puces elles-mêmes, ainsi que les débris qu’elles laissent derrière elles. Pour cela, passez délicatement le peigne dans le pelage du chien et observez le résultat. Si l’objet a plusieurs points noirs dessus, vérifiez ce que c’est. Si ça bouge, vous avez malheureusement tirer le mauvais lot : votre chiot a des puces.

Pendant que vous toilettez votre chiot, recherchez les symptômes de la dermatite à puces. Cela se produit lorsqu’un chien est allergique à la salive des puces. Les chiots atteints de dermatite à puce se grattent excessivement et peuvent développer des plaques de peau rouge, irritée et infectée. Ces indices sont plus faciles à trouver avec des chiots à poils ras. Pour les poils longs, allez vers les zones qu’ils grattent souvent comme le cou ou l’arrière-train.

Les symptômes plus extrêmes d’une infestation de puces peuvent inclure une perte de poids, des gencives pâles et une léthargie. S’ils peuvent aussi arriver sans une infestation de puces, ils signifient toujours que le chien a un problème. Prenez l’habitude d’observer votre chien pour remarquer les modifications dans son comportement.




Si vous soupçonnez que votre chiot a un problème de puces, ou s’il présente des symptômes inquiétants, emmenez-le chez le vétérinaire.

Comment soigner un chiot qui a des puces ?

Traiter un chiot immédiatement et régulièrement aidera à stopper l’infestation et à prévenir les complications liées aux puces.

Baigner votre chiot avec un shampoing doux contre les puces spécialement formulé pour les chiots peut aider à soulager certaines irritations cutanées causées par les puces. Cela enlève aussi les puces adultes qui vivent dans la fourrure de votre chiot.

Mais le shampoing anti-puces ne tue pas les larves de puces ou les oeufs. Il accomplit donc une partie du travail, mais le reste n’est possible qu’avec un traitement.

Parlez-en à votre vétérinaire avant d’appliquer un traitement en vente libre. Pour un chien adulte, la plupart des produits sur le marché fonctionnent, mais pour un chiot, ils peuvent être trop forts pour lui. Certains contiennent des neurotoxines, qui peuvent nuire au développement du système nerveux du chiot.

De plus, les chiots adorent lécher et mâcher. Cela signifie que tout ce que vous mettez sur eux fini dans leur bouche. Il est donc important d’avoir des conseils sur le mode d’administration convenant le mieux à votre chiot et à ses habitudes.

Le vétérinaire, en plus d’un traitement, peut vous conseiller des colliers anti-puces ou des pipettes. Je vous invite à consulter nos guides sur les colliers et sur les pipettes. Certains peuvent être utilisés dès l’âge de 4 à 6 semaines.

le collier seresto
Un collier Seresto est un excellent outil pour prévenir les puces.

Les meilleurs colliers contre les parasites :

Comment se débarrasser des puces dans votre maison ?

Rappelez-vous : les puces ne vivent que 5 % du temps sur leur hôte. Le reste du temps, ils s’installent dans vos tapis et canapés.Traiter les chiots sans traiter l’environnement est futile.

Les vaporisateurs à base de plantes comme la lavande, l’eucalyptus et l’huile d’arbre à thé peuvent aider à repousser les puces de votre maison. Il suffit de s’assurer que le spray soit adapté à la présence de jeunes animaux. De toute façon, le jour où vous vaporisez après une infestation, sortez votre chien le temps que le produit se diffuse bien. Cela évite qu’il ne sente trop les effluves du produit.

Jodie a eu une fois des puces (elle était déjà adulte) et ces produits se sont révélés bien plus chers que ceux de prévention… Malheureusement, ils sont nécessaires pour éviter une rechute.

Donnez à votre maison un bon nettoyage pour enlever les œufs ou les larves incrustées. Passez l’aspirateur sur tous les planchers et meubles, puis jetez directement le sac d’aspirateur. Lavez tout ce qui est draps et couettes, et pas uniquement ceux sur lesquels votre chien monte dessus.

Ne négligez pas la cour si vous en avez une. Certaines plantes comme le sauge, le romarin, la citronnelle ou la menthe peuvent éloigner les puces. Mettez-en près de vos portes avant et arrière.

Ce qu’il faut retenir :

  • Observez régulièrement votre chiot pour diagnostiquer une infestation de puces.
  • Un chiot étant plus fragile qu’un chien, demandez l’avis de votre vétérinaire avant de lui donner un traitement.
  • Utilisez dès que possible des accessoires de prévention comme les colliers et les pipettes.
  • Éliminer une infestation de puces signifie aussi le traitement de votre maison et de son extérieur.