Pourquoi trouve-t-on autant de chiens avec la queue coupée en Amérique du Nord ?

Je me suis rendu au Canada au printemps et j’ai été choqué par le nombre de chiens croisés dans la rue ayant la queue coupée. De retour à la maison, j’ai voulu en savoir plus cette coutume idiote. Voici ce que j’ai trouvé.

chien avec une magnifique queue

Couper la queue du chien s’appelle une procédure de caudectomie. Elle est généralement pratiquée pendant les cinq premiers jours de vie du chiot et sans anesthésie. Elle reste encore très populaire aux Etats-Unis et au Canada.

La caudectomie est interdite dans certaines provinces ou états, mais pas tous. Ainsi, j’ai vu beaucoup de chiens avec la queue coupée au Québec, alors que l’opération y est interdite, mais les propriétaires adoptent souvent ou vont faire pratiquer l’opération en Ontario (où cela est légal).

Objectifs pratiques de la caudectomie

Dans le temps, la découpe la queue du chien avait un but précis. Utilisés pour chasser le sanglier, le chevreuil et l’ours et pour les retenir jusqu’à l’arrivée des chasseurs, les chiens devaient être des chasseurs d’exception.

Or, cette petite queue était un point faible. Très sensible, elle pouvait les faire lâcher leur proie si cette dernière attrapait ou mordait la queue.

La coupe était également faite chez les chiens de meute, souvent utilisés en attelages. En effet, avec les problématiques de domination, les chiens étaient parfois en conflit et pouvaient s’en prendre à la queue de l’adversaire.

Des années plus tard, lorsque les chiens sont devenus des chiens de garde, la coutume a persisté pour que les intrus ne puissent s’attaquer à ces points. En plus de la queue, les oreilles étaient également coupées.

Une question esthétique

De nos jours, la queue du chien est souvent coupée ou taillée pour répondre à des questions pratiques. Et oui, certains trouvent « beau » un chien amputé de sa forme naturelle et torturé…

Dans les concours canins américains, certaines races doivent avoir la queue du chien  haute, portée vers le haut et taillée. Si un chien présent sur le ring d’exposition a une queue pleine et intacte, il risque une pénalité sévère.

La caudectomie est considérée comme une pratique acceptable qui fait partie intégrante de la définition et de la préservation du caractère de la race.

Je précise que cette dernière phrase provient de conseils donnés par l’American Kennel Club, la plus importante fédération canine aux Etats-Unis. Voici leur page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/American_Kennel_Club 

Entre nous, quand j’ai vu un bel Akita avec la queue coupée à Toronto, je me suis demandé dans quel monde cela rendait la race plus belle…

Raisons médicales de la caudectomie

La coupe d’une queue peut aussi intervenir en cas de problème de santé. En France, c’est d’ailleurs la seule situation où il est légale de la faire.

Cela peut intervenir après une grave fracture, une bagarre…

Un sujet de controverse

En tant que français, ce geste nous choque. En Amérique du Nord, les réactions sont très diverses, mais de plus en plus de voix s’élèvent contre la pratique, ce qui laisse espérer qu’elle soit arrêtée un jour.

Le meilleur argument est de dire que l’intervention, qui consiste à couper les nerfs, les tendons, les muscles et parfois les os ou le cartilage, est douloureuse et ne procure aucun avantage évident au chien, qui compte sur sa queue pour la communication, l’équilibre et la stabilisation de la colonne vertébrale.

Les vétérinaires constatent une diminution du nombre de chiots qui subissent ce type de chirurgie élective.