Rendez-vous chez le toiletteur : les soins à ne pas négliger

Entretenir la fourrure de votre chien est capital, car sa santé en dépend. En effet, le pelage de votre toutou le protège contre le froid, les intempéries et d’autres désagréments.

image d'un toiletteurDe fait, quel que soit le type de chien que vous avez, il est primordial que l’entretien de ses poils soit régulier. Outre le soin de son pelage, il faudra également lui en apporter d’autres traitements essentiels pour son bien-être.

Par conséquent, lorsque vous vous rendez chez le toiletteur, il est nécessaire de connaitre les soins indispensables à apporter à votre toutou. Poursuivez donc la lecture de cet article pour en savoir plus sur les soins à ne pas négliger.

Le nettoyage des oreilles du chien pour un toilettage parfait

Le nettoyage des oreilles de votre chien est une précaution d’hygiène et de prévention très importante. Ce geste simple et rapide permet d’éviter plusieurs désagréments et des affections. Effectivement, lorsqu’il est réalisé régulièrement, il garantit à l’animal protection et propreté. Il est recommandé d’habituer votre ami à ce traitement dès son plus jeune âge pour éviter qu’il ne le perçoive comme une agression plus tard.

Sachez que lorsque les oreilles du chien ne sont pas soignées, de nombreuses impuretés telles que la poussière, les débris de végétaux, le cérumen, etc., s’accumulent. Cette masse de saletés favorise la prolifération de bactéries pouvant entraîner des infections et des pathologies plus ou moins graves. Lorsque les oreilles du toutou ne sont pas examinées et nettoyées fréquemment, elles deviennent également des niches pour les parasites externes comme les tiques.

Pour ce soin, il est fortement recommandé de recourir aux services d’un spécialiste du toilettage près de chez vous et de prendre rendez-vous en ligne, car la race de votre chien a un impact sur la fréquence et la façon de nettoyer ses oreilles. Les chiens à grandes oreilles pendantes tels que les cockers ainsi que ceux à conduits auditifs longs comme les bergers allemands par exemple, présentent des prédispositions aux otites à répétition.

En conséquence, il est nécessaire de confier ce traitement à un expert en toilettage pour voir comment il s’en occupe et éviter de faire des erreurs qui entraîneront des dégâts plus graves.

toilettage chien

Le nettoyage des dents du chien

Veiller à l’hygiène dentaire de son chien est très important. Contrairement à l’être humain, la salive des canins est plus basique. Ainsi, au fil des repas, les bactéries s’accumulent plus facilement sur la surface de leurs dents. Elles forment donc une légère pellicule orange sur la dentition de l’animal.

Grâce à un brossage régulier, cette pellicule peut être facilement éliminée. Par contre, si vous n’en prenez pas soin, elle formera une plaque dentaire. Au fil des semaines, celle-ci se minéralisera et s’étendra sous la gencive pour constituer le tartre.

Ce dernier peut entraîner : une gingivite, des saignements des gencives de l’animal lorsqu’il se nourrit, des infections buccales et des abcès. Ces affections peuvent conduire l’animal à ne plus vouloir se nourrir, ce qui est dangereux pour sa santé. De plus, le tartre est également responsable de la mauvaise haleine des chiens.

Enfin, les microbes présents dans la bouche de votre compagnon canin peuvent tout simplement se diffuser dans son sang et attaquer les organes tels que les reins ou le cœur. De fait, si vous tenez réellement à la santé de votre ami, brossez-le régulièrement ou ne négligez pas ce soin lorsque vous vous rendez chez le toiletteur.

La coupe des ongles du chien

Les griffes de votre compagnon canin sont importantes à plus d’un titre. Vous êtes donc tenu d’en prendre soin, d’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une tâche difficile. Sachez que les chiens ont besoin d’avoir des ongles en bon état, car ces derniers les aident à se déplacer, à se mouvoir et à conserver une bonne posture.

Lorsqu’ils sont trop longs ou en mauvais état, votre ami à quatre pattes sera affecté sur tous ces plans. En d’autres mots, il aura du mal à bouger, à jouer et à rester debout. De plus, les fissures, les cassures ainsi que les autres dégâts que l’on peut observer sur les griffes non entretenues peuvent infliger des douleurs et des infections au toutou.

En somme, tous les chiens ont besoin que leurs maîtres leur coupent les ongles. Toutefois, les fréquences varient selon le mode de vie de l’animal. Effectivement, si votre chien vit exclusivement dans un appartement et qu’il est habitué à se déplacer sur un revêtement en moquette par exemple, ses griffes s’useront plus lentement qu’un chien qui vit en extérieur et qui évolue sur des sols durs.

Pour ce dernier, il faudra donc lui couper les griffes plus souvent afin de lui permettre de se mouvoir plus librement. Avec un soin régulier, vous limitez le risque d’apparition des ongles incarnés comme on l’observe chez les êtres humains. Mais dans un cas comme l’autre, il est indispensable d’entretenir les phanères du chien.

La tonte de son pelage

Comme évoqué au début de cet article, il est très important de prendre soin de la fourrure du chien. Toutefois, l’entretien de ses poils ne se résume pas à un lavage régulier. Il faut également le tondre.

La tonte est un soin de toilettage auquel vous devez recourir pour le bien-être de l’animal et pour améliorer son confort. En outre, un poil tondu est plus facile à entretenir, notamment lorsque vous ne disposez pas du temps nécessaire pour réaliser un toilettage régulièrement, particulièrement pour les races dotées d’une fourrure exigeante comme le caniche ou le bichon.

En général, les chiens possédant des poils longs ont plus besoin d’être tondus que les autres. Ainsi, si vous êtes propriétaire d’un Westie, d’un Shih Tzu, d’un Lasso Apso, d’un Yorkshire, d’un cavalier King Charles, d’un Coton de Tuléar ou d’un cocker, il faudra le tondre régulièrement.

Il en est de même pour les autres races à poils longs qui ont une fourrure épaisse, voire laineuse comme le berger des Pyrénées, le Puli ou le bichon maltais. Néanmoins, étant donné que leur fourrure est plus difficile à entretenir, il faudra utiliser une tondeuse professionnelle ou confier cette opération à un spécialiste du toilettage.

Par ailleurs, certains chiens, bien que pourvus d’un pelage conséquent, ne doivent pas subir la tonte. Il s’agit des races dotées d’un sous-poil épais comme le berger allemand, le Shiba Inu, l’Akita, le Chow-Chow, le Husky, le Border Collie, le Samoyède, le loulou de Poméranie et le berger des Shetlands.