Respiration Sifflante du Chien | Causes et Traitement

Votre chien semble avoir une respiration sifflante ? Cela peut être une situation nécessitant votre réaction. Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur cette condition.

chien qui a respiration sifflante

Les causes les plus courantes de la respiration sifflante chez le chien

De nombreuses causes peuvent être à l’origine d’une respiration sifflante chez le chien. Voici une liste des causes les plus courantes.

Respiration sifflante liée à une maladie infectieuse

Les chiens peuvent contracter des parasites qui vivent dans les poumons et les voies respiratoires, provoquant des affections secondaires dues à l’irritation des tissus respiratoires. Les vers du cœur peuvent provoquer une respiration sifflante, tout comme les migrations aberrantes d’ankylostomes ou d’ascaris.

Une cause fréquente de respiration sifflante et d’éternuement inversé est l’acarien nasal, un parasite commun très contagieux chez les chiens. Les chiens peuvent être porteurs d’acariens nasaux pendant des années et le seul signe que vous pouvez observer est une respiration sifflante ou des éternuements lorsque le chien est excité.

Les maladies bactériennes et virales peuvent également provoquer une respiration sifflante et une toux. Les chiens dont la respiration sifflante est due à une maladie infectieuse ont généralement l’habitude d’être en contact avec d’autres chiens.

Respiration sifflante liée à des allergies

Les chiens peuvent avoir des allergies, tout comme les humains. Le pollen, les moisissures, les acariens, la fumée de cigarette peuvent tous provoquer des allergies chez les chiens, y compris l’asthme allergique, qui provoque une respiration sifflante due à la constriction des voies respiratoires.

Les chiens dont la respiration sifflante est due à des allergies saisonnières peuvent n’avoir des problèmes que pendant une partie de l’année.

Respiration sifflante liée à un affaissement de la trachée ou à une bronchite

Chez le chien, la trachée est constituée de cartilage en forme de C, fermé par une membrane souple. Chez certains chiens de petite race, cette membrane peut se détacher ou se relâcher avec le temps et, lorsque le chien inspire, la trachée peut s’affaisser sur elle-même, ce qui rétrécit les voies respiratoires et rend la respiration du chien plus difficile.

L’affaissement de la trachée est fréquent chez les carlins, les maltais, les shih tzus, les lhasa apso et d’autres races de petite taille au museau court. L’excitation et l’exercice peuvent aggraver ce type de respiration sifflante.

La bronchite chronique peut également provoquer des cicatrices dans les voies respiratoires, ce qui peut rendre les bronches moins flexibles, entraînant une respiration sifflante et une toux constantes.

Respiration sifflante liée à une maladie cardiaque

chien qui a des problèmes cardiaques

Les chiens souffrant d’insuffisance cardiaque congestive due à une maladie des valves cardiaques peuvent également avoir une respiration sifflante en raison de l’accumulation de liquide dans les poumons.

Les chiens dont la respiration sifflante est due à une insuffisance cardiaque sont généralement âgés, bien qu’ils puissent aussi être jeunes, dans de rares cas. Ils ont tendance à avoir un faible niveau d’énergie et une toux persistante.

Respiration sifflante due à un corps étranger

Une respiration sifflante due à la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires est toujours une urgence. Les chiens qui mâchent des os, des balles ou des jouets, en particulier les plus jeunes, ont tendance à être confrontés à ce problème. Les chiens qui aiment courir avec des balles dans la gueule sont connus pour aspirer accidentellement des morceaux de la balle dans leur gorge.

Si un corps étranger obstrue complètement les voies respiratoires, le chien s’évanouit en raison du manque d’oxygène. Si l’objet n’obstrue que partiellement les voies respiratoires, le chien a une respiration sifflante et peut paniquer.

Si vous pensez que votre chien a une respiration sifflante à cause d’un objet qu’il a inhalé, emmenez-le immédiatement chez un vétérinaire pour qu’il soit soigné. Ce problème ne peut pas être résolu à la maison.

Diagnostic de la respiration sifflante chez le chien

Le vétérinaire aura besoin d’un historique détaillé de votre part : les événements qui ont précédé la respiration sifflante, le moment où votre chien a commencé à éprouver des problèmes respiratoires…

Assurez-vous de connaître les antécédents de voyage de votre chien, les médicaments qu’il prend, y compris les vermifuges, et les vaccins qu’il a reçus.

L’examen physique, et éventuellement les tests de laboratoire, serviront à déterminer la cause de la respiration sifflante de votre chien. Les tests de laboratoire peuvent comprendre des analyses sanguines, des radiographies et/ou d’autres tests si nécessaire.

Traitement de la respiration sifflante chez le chien

Le traitement dépend de la cause de la respiration sifflante. En cas de corps étranger, votre vétérinaire mettra probablement votre chien sous sédatif et retirera le corps étranger à l’aide d’instruments médicaux. Si la respiration sifflante de votre chien est due à des causes infectieuses, le traitement visera à éliminer ces infections.

Si la respiration sifflante est due à un asthme ou à une bronchite allergique, votre vétérinaire vous parlera des médicaments qui peuvent être utilisés pour contrôler cette affection et des mesures que vous pouvez prendre à la maison pour réduire les allergènes pour votre chien.

Si la respiration sifflante est due à une maladie cardiaque, votre vétérinaire peut vous prescrire des médicaments pour aider le cœur à pomper plus fort et plus facilement. La respiration sifflante due à un affaissement de la trachée est traitée avec des médicaments contre la toux et en contrôlant l’environnement de l’animal, c’est-à-dire en s’assurant que l’animal dispose d’un endroit frais pour se reposer, où il ne risque pas d’être surchauffé.

Prévention de la respiration sifflante

Certaines causes de respiration sifflante ne peuvent être évitées. Cependant, les causes infectieuses, telles que la toux de chenil, la dirofilariose, les ankylostomes, les ascaris et les virus hautement infectieux tels que la maladie de Carré, peuvent être évitées grâce à une vaccination adéquate et à la lutte contre les parasites internes.

L’infection par le ver du cœur peut être fatale. Des signes tels qu’une respiration sifflante peuvent ne pas être présents jusqu’à ce que l’infection soit trop avancée pour pouvoir être traitée.

Lorsque votre vétérinaire vous rappelle qu’il faut administrer un traitement contre les vers du cœur à votre chien, veillez à le faire et à l’administrer régulièrement, selon les conseils de votre vétérinaire, et suivez toutes les recommandations relatives aux vaccins pour votre chien.

 

 
jodieÉcrit par Denis
Editeur de sites dans la vie pro, papa de cette magnifique Jodie et de sa soeur Mookie dans la vie perso !