Les signes de la démence chez le chien

Si l’on ne diagnostique jamais la maladie d’Alzeihmer à un chien, votre compagnon peut avoir des signes s’apparentant à la démence en vieillissant.

chien dément

Si votre chien oublie l’itinéraire lors de votre promenade quotidienne ou s’il n’aime pas ce qu’il faisait autrefois, comme courir après son jouet préféré ou vous accueillir à la porte quand vous rentrez du travail, il pourrait souffrir de dysfonction cognitive canine (CCD) ou de la version pour chien de la maladie d’Alzheimer.

Le dysfonctionnement cognitif canin peut survenir pour un certain nombre de raisons, comme une accumulation de protéines anormales dans le cerveau. Cela crée une accumulation de plaque qui finit par endommager les nerfs et entraîne la perte des fonctions cérébrales, ce qui peut affecter la mémoire, les fonctions motrices et les comportements appris de votre chien.

Si vous pensez que votre chien en souffre, la première chose à faire est d’en parler à votre vétérinaire pour vous assurer qu’il s’agit d’un dysfonctionnement cognitif et non d’autre chose. Elle s’installe graduellement et les propriétaires ne s’en rendent pas toujours compte.

Qu’est-ce que votre chien arrête de faire alors qu’il le faisait avant ? N’est-il pas en train de courir après son ballon parce qu’il souffre d’arthrite plutôt que de CCD ? Il est important de faire la différence entre les causes physiques et mentales.

Certains symptômes du CCD peuvent chevaucher d’autres affections liées à l’âge, comme l’arthrite, le diabète, le cancer et les problèmes rénaux, ainsi que la perte d’audition et de vision.

Selon les symptômes de votre chien, votre vétérinaire peut vous proposer des radiographies, des analyses sanguines, des analyses d’urine ou d’autres tests diagnostiques.

Les troubles les plus courants de la CCD se diagnostiquent ainsi : désorientation, interactions avec les membres de la famille ou d’autres animaux domestiques, changements dans le cycle sommeil-éveil, salissures domestiques et changements au niveau de l’activité.

Désorientation

L’une des choses les plus communes que les parents d’animaux de compagnie peuvent remarquer est que leur chien âgé devient désorienté même lorsqu’il se trouve dans son environnement normal ou familier.

Cela arrive souvent lorsque le chien est dans la cour arrière et qu’il se trompe de porte ou de côté de la porte pour y retourner. La partie du cerveau qui est impliquée dans l’orientation a été affectée.

Votre chien peut également éprouver des difficultés avec la conscience spatiale. Il peut se promener derrière le canapé et se rendre compte qu’il ne sait pas où il est ou comment en sortir.

À l’heure du coucher, il se peut que vous trouviez votre chien dans une autre partie de la maison en regardant le mur au lieu de se mettre en boule dans son lit. Les chiens ont normalement un bon sens du timing, donc ces errances sont un signe que quelque chose ne va pas.

La première chose à faire est d’emmener votre chien faire quelques vérifications chez le vétérinaire. Il se peut que ce ne soit pas un problème cognitif, alors votre vétérinaire voudra peut-être exclure d’autres causes médicales possibles qui pourraient impliquer une tumeur au cerveau ou le diabète.

Interactions sociales du chien

Le dysfonctionnement cognitif canin peut affecter les interactions de votre chien avec les humains et les autres animaux. Votre chien autrefois sociable, qui était le toutou le plus populaire du quartier, est maintenant grincheux et irritable, ou même grogne sur les autres animaux ou les enfants.

Dans les pires situations, il peut même mordre mordre ses camarades de jeu préférés.

Il peut aussi agir comme ça parce qu’il souffre. Il peut souffrir d’arthrite ou d’une autre affection qui lui fait mal lorsqu’il bouge ou est touché.

Certains chiens se retirent de leur famille et de leurs activités préférées. Par exemple, ils ne remarquent pas quand la sonnette de la porte retentit et semblent désintéressés à accueillir les visiteurs, ou ils arrêtent d’aboyer après le facteur. Il se peut que votre chien ne réagisse même pas lorsque vous le laissez sortir en laisse pour aller faire une promenade.

Changements dans le cycle de sommeil

Un changement dans les habitudes de sommeil ou une perturbation des rythmes circadiens est l’un des symptômes les plus spécifiques liés au dysfonctionnement cognitif. Les chiens qui dormaient paisiblement peuvent maintenant marcher toute la nuit.

Beaucoup de chiens inversent leur horaire normal, de sorte que leurs activités diurnes deviennent leurs activités nocturnes. Cette routine nocturne peut être frustrante et fatigante pour les propriétaires d’animaux de compagnie.

Si votre chien est actif la nuit et que vous voulez l’endormir, une veilleuse ou un bruit blanc peut l’aider.

Si cela ne soulage pas votre chien, consultez votre vétérinaire pour trouver des médicaments qui pourraient atténuer son anxiété et rétablir un cycle de sommeil normal.

Urine et caca dans la maison

Uriner ou déféquer dans la maison est l’un des moyens les plus courants de détecter le dysfonctionnement cognitif chez les chiens, surtout si le chien était propre et ne faisait jamais à l’intérieur..

Lorsque cela se produit, il est important que les propriétaires comprennent que leur chien peut avoir perdu sa capacité à contrôler volontairement l’élimination ou même à leur faire savoir qu’il doit sortir.

Après avoir fait des tests et écarté la possibilité d’une infection vésicale, de problèmes rénaux ou de diabète, un dysfonctionnement cognitif canin est généralement diagnostiquée.

Niveau d’activité en berne

Les chiens atteints de dysfonctionnement cognitif peuvent manifester une diminution du désir d’explorer et une diminution de la réaction aux choses, aux gens et aux sons dans leur environnement.

Il se peut qu’ils ne vous accueillent pas ou qu’ils ne répondent plus à l’appel pour aller chercher leur jouet préféré. Ils peuvent aussi être moins concentrés et montrer une réponse altérée aux stimuli. Certains chiens ont de la difficulté à manger, à boire ou à trouver leur gamelle.

Bien que les chiens plus âgés connaissent une baisse normale de leur niveau d’activité, ils peuvent aussi être agités ou se déplacer de façon répétitive.

Ils peuvent présenter des mouvements répétitifs, comme des mouvements de tête, des secousses de jambes ou marcher en faisant des cercles. Ce type d’action est plus lié à un dysfonctionnement cognitif ou à une dégénérescence du cerveau. Il est moins probable qu’on la confonde avec quoi que ce soit d’autre.

Les propriétaires doivent également savoir si leur chien, qui est habituellement silencieux, aboie maintenant de façon excessive ou s’il aboie à des moments où il ne se passe rien, cela peut être un signe.

Alimentation, médicaments et environnement

Voir votre chien perdre ses capacités cognitives peut être un processus difficile et dérangeant, mais il y a des choses que vous pouvez faire pour l’aider à se sentir moins mal à l’aise.

chien qui semble fou

Vous ne pouvez pas arrêter le processus, mais il est possible de le ralentir pour qu’il ne passe pas d’un problème à trois problèmes.

Certains aliments pour chiens sont formulés pour aider à ralentir le dysfonctionnement cognitif et contiennent des antioxydants et des acides gras oméga-3 pour favoriser et renforcer la santé cellulaire.

La combinaison d’un régime alimentaire amélioré et d’efforts visant à enrichir l’environnement de votre chien offre les meilleures chances d’amélioration cognitive.

Introduire des choses comme des puzzles alimentaires encourage la stimulation mentale. N’importe quel type de distributeur de nourriture où ils doivent le rouler pour faire sortir la nourriture les aide à rester actifs mentalement. Le modèle Pïpolino est une référence en la matière.

Des séances de jeu régulières peuvent également stimuler le cerveau de votre chien et améliorer ses capacités d’apprentissage et de mémoire.

Si votre chien n’a pas de restrictions physiques, prenez sa laisse et emmenez-le au parc canin où il pourra socialiser avec d’autres chiens. Il est possible de ralentir la détérioration en le gardant physiquement et mentalement actif, comme c’est le cas pour nous.

Les psychotropes et les suppléments alimentaires peuvent également aider à ralentir le déclin de votre chien.

Examens de contrôle réguliers

En vieillissant, votre chien devrait passer des examens deux fois par an. De cette façon, ils peuvent aider à faire la différence entre le vieillissement normal et ce qui est pathologique ou erroné.

Quand vous remarquez un comportement anormal de votre chien, notez-le pour le soumettre au vétérinaire la prochaine fois que vous le voyez. J’ai pris cette habitude, car avant, quand je rentrais du cabinet, je finissais toujours par me dire « Mince, j’ai oublié de parler de ci… puis de ça ! ».

En plus des contrôles réguliers, n’oubliez pas que votre chien a besoin d’une chose avant tout : vous et votre amour. Vieillir n’est jamais facile, mais à vos côtés, il le vivra mieux.