Pourquoi mon chiot fait souvent pipi ?

Pour un chiot, les premières semaines de vie peuvent être écrasantes. Après tout, ce sont des choses minuscules dans ce grand monde effrayant, et ils voient tout cela pour la première fois.

Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que votre bébé en fourrure sache tout au début. Quelques erreurs seront commises et la propreté en fait partie.

Parfois, vous ne trouvez pas un minuscule pipi, mais une vraie flaque d’eau. Il peut sembler impossible que quelque chose d’aussi petit puisse uriner autant, mais il est important de comprendre pourquoi cela se produit afin d’éviter que cela se reproduise à l’avenir.

Chiot qui urine tout le temps : faites un planning !

Les chiens adorent avoir une routine, et il est important de commencer tôt avec votre chiot pour l’appliquer. Créez un horaire de toilette qui deviendra instinctif pour eux.

Habituellement, votre bébé en fourrure devra sortir 30 minutes après avoir bu de l’eau. C’est l’un des meilleurs conseils pour économiser la moquette que j’ai appris de mon vétérinaire…

Les premières semaines, il est conseillé de sortir plus souvent votre chiot, car il ne peut se retenir que quelques heures. Par contre, dès qu’il atteint 3 mois, âge à laquelle il contrôle mieux sa vessie, vous n’avez plus besoin de le sortir à chaque fois qu’il se réveille, boit de l’eau, joue beaucoup, etc.

un chiot en promenade
Sortir régulièrement son chiot, une obligation pour éviter le pipi à la maison.

Sortir votre chiot à la même heure tous les jours, de la même façon, crée une routine. De cette façon, ils seront moins susceptibles de pisser sur le sol ou de se sentir comme s’ils devaient vider leur vessie chaque fois qu’elle est pleine. Ils apprendront à retenir cette envie jusqu’à la prochaine promenade.

Assurez-vous qu’un problème médical n’amène pas votre chiot à faire pipi trop souvent

Avant d’être frustré par le fait que votre chien urine plus souvent qu’il ne le devrait, communiquez avec votre vétérinaire pour vous assurer que tout va bien. Une infection des voies urinaires pourrait être la cause de la miction fréquente de votre chiot. Il s’agit d’une affection à large spectre qui comporte une gamme assez large de sévérités, il est donc dans votre intérêt d’agir immédiatement si vous êtes suspectez une infection. Des symptômes peuvent vous aider à diagnostiquer l’infection urinaire comme des pipis de quelques gouttes seulement, un chien qui se met en position d’uriner mais ne fait rien, des urines avec un peu de sang, etc.

Par exemple, une infection urinaire pourrait être symptomatique du diabète. La forme la plus courante de diabète est semblable à la version humaine de la maladie, en ce sens qu’il y a une déficience dans la façon dont votre chiot produit l’insuline. Cependant, il existe aussi une version plus rare de la maladie appelée diabète insipide, qui est causée par un problème hormonal.

Pour déterminer si c’est le cas, votre vétérinaire prélèvera un échantillon d’urine et effectuera des analyses sanguines. Des antibiotiques ou d’autres médicaments et suppléments peuvent être nécessaires pour le traitement. Dans certains cas, votre chiot recevra un traitement de l’affection sous-jacente causant une infection en plus de recevoir un traitement pour l’infection urinaire elle-même.

Si vous craignez que le problème d’uriner de votre chiot ne soit pas seulement comportemental, jouez la sécurité.

Vous voudriez être à l’affût de signes qui ne se limitent pas à uriner fréquemment pour vous aider à déterminer s’il y a un problème potentiel d’appareil urinaire. Par exemple, vous pouvez examiner le pipi à la recherche de divers signes étranges, comme la nébulosité ou une odeur anormalement forte. C’est un sale boulot, bien sûr, mais personne n’a jamais dit que la possession d’un chien était une ode à la propreté.

Votre chiot peut aussi présenter des symptômes physiques qui pourraient être interprétés comme un drapeau rouge. Certains de ces signes semblent directement corrélés au problème, comme le fait de japper de douleur en essayant d’aller pisser ou de lécher fréquemment l’ouverture où le pipi sort. D’autres signes sont de nature un peu plus abstraite, comme les vomissements ou la fièvre.

Si vous craignez que le problème d’uriner de votre chiot ne soit pas seulement comportemental, jouez la sécurité. Un vétérinaire est le meilleur moyen d’aller au fond de vos problèmes canins. Même s’il n’y a rien de mal, vous aurez au moins la tranquillité d’esprit, ce qui est quelque chose dont vous pourriez avoir grandement besoin.

Les problèmes comportementaux possibles de votre chiot

Certains chiots de plus de 3 mois urineront pour marquer des objets. Cela peut être causé par un déclencheur social (comme essayer d’impressionner une chienne) ou un nouvel endroit, ou cela peut arriver parce que le chien n’a pas été stérilisé.

un chiot dans sa gamelle
Ouf, il y a peu de chances de voir votre chiot marquer sa gamelle de cette façon…

Les chiots peuvent aussi faire pipi lorsqu’ils se sentent anxieux. Si votre chiot se sent perturbé à chaque fois que vous partez, il se peut qu’il éprouve de l’anxiété de séparation. Les laisser dans un endroit confortable, comme une caisse, peut aider à réduire le stress et l’anxiété lorsque vous quittez la maison. Il faut également travailler pour limiter la dépendance du chien à votre égard.

Votre chiot pourrait aussi pisser souvent parce qu’il se sent excité ou soumis. Il est normal que les chiens fassent pipi lorsqu’ils sont soumis pour montrer qu’ils ne sont pas une menace pour vous. Cela peut donc arriver qu’ils urinent quand vous êtes en train de les disputer. Dans ce cas, ils se mettent un peu en boule ou marchent avec la queue entre les jambes.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, il n’y a pas de déjection malveillante.

Quant au pipi d’excitation, il survient souvent quand vous rentrez à la maison ou quand votre chien croise une personne qu’il connaît. Dans cette situation, il fait quelques petits jets incontrôlées et son excitation fait souvent qu’il ne remarque pas cet oubli ou alors s’en fiche totalement. Si votre chiot a ce type de pipis, évitez de le porter dans vos bras quand vous rentrez sous peine qu’il ne salisse votre haut avec son urine…

Le truc, c’est d’être plus rapide que la réaction du chiot. Lorsque vous rentrez à la maison, sortez-les tout de suite ou sortez-les à l’extérieur dès qu’ils commencent à s’exciter.

Contrairement à ce que certains peuvent penser, il n’y a pas de déjection malveillante. Bien qu’il puisse sembler que votre chiot vous envoie parfois une sorte d’ultimatum détrempé, ce que vous voyez le plus souvent dans ces cas, c’est une combinaison de pipis soumis et d’un besoin réel d’uriner. Rappelez-vous que les réactions de votre chiot sont basées sur le besoin d’essayer et de vous faire plaisir, surtout si vous lui avez clairement fait comprendre que vous êtes le chien alpha dans votre relation.

Regardez leurs bols d’eau

Il est important de ne pas laisser leurs bols d’eau à portée toute la journée. Remplissez la quantité d’eau appropriée pour votre chien et ramassez-la après qu’il ait fini de boire. Rappelez-vous : votre chiot voudra faire pipi environ 30 minutes après avoir rempli le réservoir.

Donnez de l’eau à votre chien à l’heure des repas. De cette façon, votre chien développera une attente ferme quant au moment où il peut boire. Vous créerez également une routine pour les heures de promenade.

Alors, quelle quantité d’eau devriez-vous donner à votre chien chaque jour ? Selon les vétérinaires, un chien devrait boire environ 1/4 à 1/3 d’une tasse d’eau par 500 grammes par jour. Si vous avez une balance à la maison, vous pouvez suivre périodiquement le poids de votre chiot pour vous assurer que sa consommation d’eau est conforme à ces paramètres.

un chiot qui a soif
Langue qui pend naturellement ou soif ? Contrôlez l’eau des chiots pour éviter les pipis accidentels.

Laissez votre chiot sortir une dernière fois après le dîner, puis assurez-vous qu’il n’a pas besoin d’eau pour le reste de la nuit. Il faut couper leur consommation d’eau environ 2 heures et demie avant l’heure d’aller au lit. De plus, sortez-les environ 2 à 3 heures avant l’heure du coucher pour éviter les incidents comme le fait de marcher dans son urine le matin suivant ou de réaliser qu’il est monté sur le canapé pour se lâcher pendant votre sommeil

Votre chiot et le cycle du sommeil

Typiquement, un chiot sera capable de dormir jusqu’à sept heures avant que l’envie d’aller pisser frappe, ce qui correspond à peu près à la même quantité de sommeil que vous obtiendrez. Pour cette raison, vous devriez être en mesure de synchroniser sa routine d’eau et de pipi au coucher avec votre propre rituel du soir.

Cependant, ce n’est pas nécessairement un système parfait. Un chiot peut parfois avoir à aller au pot au milieu de la nuit, juste parce que sa mécanique naturelle est encore en développement.

Si votre ami à quatre pattes commence à vous crier dessus pour qu’il puisse être libéré la nuit, il est important que vous lui permettiez de faire pipi aussi efficacement que possible. Il suffit de le faire sortir pour qu’il puisse faire ses affaires et de le ramener à l’intérieur pour qu’il puisse se rendormir. Si vous n’écoutez pas ses signaux, le chiot ne viendra plus vous signifier son envie d’urine et le fera au sol dans la plus grande quiétude possible. Au contraire, quand il fait pipi dehors, même s’il vous a réveillé à 5h du mat, félicitez-le.

Pour autant, ne faites pas une grande balade dehors. Un pipi et on retourne au dodo ! Ce serait en effet dommage que le chien associe son action de vous réveiller avec le fait de profiter d’une belle promenade nocturne avec son maître.

Aidez votre chiot à apprendre quand et où faire pipi

Les chiots de moins de 3 mois n’ont pas la capacité de retenir leur urine. Leurs vessies ne se sont pas encore développées. Ainsi, si votre jeune chiot a besoin de fréquentes pauses pipi, n’ayez pas peur ! Cela changera au fil du temps et de la formation.

Les chiots de moins de 3 mois n’ont pas la capacité de retenir leur urine. Leurs vessies ne se sont pas encore développées.

Il est important d’établir où le chiot doit aller au pot. Si vous avez une cour, désignez un endroit où le chiot fera ses besoins. Amenez-les à cet endroit chaque fois qu’il sort. En sentant sa propre odeur, cela peut déclencher plus rapidement son pipi.

Apprenez à connaître votre chiot. Est-ce que votre chien pisse seulement quand vous ne regardez pas ? Ou quand vous rentrez du travail après qu’il ait été laissé seul pendant des heures ? Ou est-ce qu’il s’en fiche ? Il peut uriner n’importe quand, n’importe où ? Apprendre à savoir quand il veut faire pipi vous aidera à établir une routine.

Si la miction fréquente est symptomatique d’un problème de comportement global, comme l’anxiété de séparation ou le pipi soumis, vous devrez mettre un peu d’huile de coude supplémentaire dans votre entraînement.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une vraie science, l’entraînement des chiens n’est pas toujours intuitif non plus. C’est pourquoi je suis si content d’avoir reçu de l’aide très tôt pour me montrer le chemin et sauter la courbe d’apprentissage…. Pour autant, j’ai pu voir avec Mookie, mon deuxième chien, que certains chiots mettent plus de temps à comprendre que d’autres.

Le contrôle de ses ingurgitations d’eau et l’établissement d’horaires fixes pour les promenades vous aidera à enseigner à votre ami à quatre pattes qu’uriner à l’extérieur est la bonne chose à faire. Mais, un problème comportemental  peut exiger que vous travailliez avec votre chiot pour surmonter le déclencheur psychologique qui entraîne des flaques d’urine non désirées.

Il y a plusieurs techniques d’entraînement différentes et douces que vous pouvez déployer pour aider votre chien à surmonter ces déclencheurs psychologiques, et vous pouvez utiliser ces techniques pendant que vous entraînez votre chien pour qu’il urine correctement. Beaucoup de maîtres utilisent désormais des tapis d’éducation à la propreté, mais d’autres astuces fonctionnent.

Par exemple, disons que votre chiot a du mal à contrôler son urine parce qu’il est si excité et heureux de vous voir quand vous revenez du travail, de l’épicerie ou même d’une petite balade de 2 minutes dans votre garage.

Dans ce cas, la bonne technique d’entraînement est de ne pas le gronder pour avoir commis cet oubli ; il est plutôt sage de ne pas le câline pour éviter de lui faire croire qu’il réagit de la bonne façon. A force de répéter cette indifférence feinte, votre chien aura moins envie de faire le fou lors de votre retour et restera calme.

Par-dessus tout, lorsque vous passez par le processus d’apprentissage de la propreté, gardez à l’esprit toutes les frustrations qui peuvent surgir de votre côté.

Rappelez-vous, votre chiot n’urine pas partout pour vous contrarier ou pour être un crétin – c’est juste un chiot qui ne sait rien de mieux.

Rappelez-vous, votre chiot n’urine pas partout pour vous contrarier ou pour être un crétin – c’est juste un chiot qui ne sait rien de mieux. De plus, si vous établissez fermement que vous êtes l’alpha dans la maison, il respectera cela et voudra vous faire plaisir.

Oui, cela peut être très frustrant si vous devez constamment nettoyer les dégâts de votre chiot pendant l’entraînement. Mais n’oubliez pas de le former à partir d’un endroit aimant, en transmettant vos consignes fermes mais aimables et en lui donnant des éloges et des récompenses lorsqu’il fait les choses bien.

Une fois que vous aurez terminé cette formation, les flaques de pipi du chiot seront comme un souvenir lointain, dont on se rappelle avec sourire alors que sur le moment, cela semblait une corvée insurmontable.

Pourquoi mon chiot fait souvent pipi ?
4.5 (90%) 2 votes