Chien qui bave beaucoup subitement : comment réagir ?

Il faut le savoir, certaines espèces ont tendances à plus baver que d’autres, c’est le cas par exemple du dogue allemand ou encore du bouledogue. C’est tout simplement leur morphologie qui fait qu’on peut parfois les suivre à la trace : la bave est retenue en abondance dans la bouche du chien et non déglutie comme c’est le cas chez les humains par exemple.

Toutefois, certains facteurs peuvent conduire votre animal à baver abondamment, quand bien même cela n’était jamais arrivé auparavant. Ne grondez pas votre compagnon, cela ne servira à rien, il n’est pas responsable de ce phénomène ! Cherchez plutôt les raisons qui peuvent entraîner ce surplus de salive dans la gueule de votre chien. Voici quelques explications possibles.

Pourquoi votre chien bave-il beaucoup ?

De nombreuses situations peuvent conduire votre chien à saliver en abondance et à baver.

Des origines pathologiques

Une pathologie, peu importe son origine, entraîne souvent une production abondante de bave et une incapacité de votre chien à la déglutir. S’il a de la fièvre (mesurez-la avec un thermomètre pour chien), cela signifie qu’une infection est présente quelque part dans son organisme. Il est utile de vérifier qu’aucun corps étranger ne s’est planté dans les coussinets de votre chien, une punaise, une épine, etc… En quelques heures, une infection peut se développer et entraîner une sécrétion salivaire importante.

un gros chien qui bave
Si certaines races bavent plus que d’autres, cela peut aussi être énonciateur d’une pathologie.

Si la gueule de votre chien est touchée par une maladie, que ce soit au niveau des dents, de la langue ou même de la gorge, il aura du mal à déglutir. Vérifiez donc que la plaque dentaire n’est pas trop importante, un détartrage régulier est utile chez de nombreuses espèces. Les dents peuvent tomber rapidement en cas de négligence. Les gencives, en cas de gingivite, font souffrir votre animal qui ne pourra plus avaler sa salive correctement.

De plus, aussi étonnant que cela puisse paraître, le détartrage est également positif chez les chiens cardiaques puisque du tartre trop présent augmente  les risques de problème.

Nos chers compagnons sont presque tous gourmands, ils sont capables de manger tout ce qu’ils trouvent. C’est pour cela que parfois, ils se retrouvent avec des objets coincés sous la langue ou encore entre les molaires.

Des fils, des poils, et parfois même des restes de croquettes (la gourmandise n’est pas la seule fautive cette fois) restent bloqués dans l’orifice buccal de votre animal qui ne sait comment s’en débarrasser autrement qu’en produisant plus de salive.

Dans le cas où votre animal souffre de crises d’épilepsie, il sera alors courant de le voir saliver abondamment. Lorsqu’une crise survient, il ne contrôle plus sa langue ni même son corps et par conséquent, la salive n’est plus avalée.

Un réflexe récurrent

Le réflexe de Pavlov est bien visible chez les chiens. Ce réflexe survient lorsque votre animal se trouve en présence de nourriture, même s’il ne fait qu’en sentir l’odeur. La faim et l’attente mêlées vont engendrer une salivation intense que votre animal ne saura pas toujours maîtriser !

Lorsque l’animal a pour habitude de recevoir une friandise, la vue de celle-ci aura le même effet : il salive beaucoup plus et parfois répand ce fluide partout autour de lui ! Ceux qui connaissent Beethoven, le célèbre saint-Bernard, savent de quoi parlons ici.

Si vous êtes un peu vicieux, faites le test. Au moment de servir les croquettes, montrez bien les gamelles à vos chiens. J’ai fait le test sur mes deux Cavaliers. Si Jodie me fixe uniquement, sa soeur, Mookie, gémit et se met à baver énormément.

Une excitation non contenue

Si un mâle sent l’odeur d’une femelle en chaleur dans les alentours, son taux de testostérone augmente rapidement, de même que sa température corporelle.

C’est ce dernier point qui peut causer des bavements inopinés. En ce qui concerne les femelles, ce sont les phéromones qui conduisent à l’excitation et par conséquent, à la salivation intense.

Au quotidien, votre animal peut se trouver excité par certaines situations, comme le moment où vous allez décrocher la laisse pour partir en promenade ou la vue d’un congénère !

Une intoxication est à craindre

Méfiez-vous lorsque vous promenez votre chien sans laisse, il peut parfaitement échapper à votre vigilance le temps de dépouiller une poubelle et de s’empiffrer de produits qui sont toxiques pour lui.

Pour un peu que des substances ménagères aient été répandues sur le sac poubelle, il encourt une véritable intoxication.

Dans ce cas, vous allez très vite vous en apercevoir. En plus de la bave subite au coin de la gueule de votre chien, il se comporte de façon anormale. Il s’allonge, vomit ou vous regarde avec l’oeil triste. Si vous notez ces réactions, n’attendez pas et emmenez votre toutou chez le vétérinaire. Une attente de quelques heures peut lui être fatale.

chien qui bave après intoxication
Si en plus de baver, votre chien perd toute énergie ou se met à trembler, cela peut indiquer une intoxication. Agissez vite !

La rage, une maladie à ne pas négliger

Les cas de rage sont très rares en France depuis quelques années, d’autant plus que la plupart des chiens sont vaccinés contre cette terrible maladie. Toutefois, par précaution, songez à faire examiner votre animal, surtout si son comportement est différent de celui qu’il a d’habitude.

Si vous adoptez un chien ou le récupérez dans la rue, vérifiez bien qu’il ait fait ce vaccin précédemment.

Une réaction suite à l’effort

Quand les chiens font des efforts, comme la pratique du canicross, leur bave naturelle a 14tendance à devenir de plus en plus visible. Elle sèche sur les côtés et devient plus blanche qu’à l’accoutumée.

Chez l’humain aussi, l’effort peut avoir des conséquences sur la bave. Parfois, on est desséché, parfois on a beaucoup de salive. C’est la même chose pour votre chien.

Dans ce cas, débarbouillez-le avec un mouchoir, donnez-lui à boire et tout devrait être redevenu à la normale dans l’heure qui suit.

Que faire si votre chien ne cesse pas de baver ?

S’il n’est pas dans les habitudes de votre chien de baver autant ,commencez par vérifier son état de santé.

Prenez sa température deux fois à une heure d’intervalle afin de voir si elle a diminué ou augmenté. Une infection peut parfois être très brève, de même qu’une excitation se révèle souvent passagère.. Si la fièvre ne baisse pas, examinez le corps de votre animal à la recherche d’un corps étranger. Observez son comportement, surtout s’il a du mal à mastiquer par exemple. Cela signifie qu’un objet ou une inflammation l’empêchent de déglutir correctement.

Si le chien souffre, prenez un rendez-vous d’urgence chez un spécialiste. S’il n’y a que des bavements et que son comportement est normal, faites-le également mais sans que cela soit dans l’heure.

Dans le cas où les bavements interviennent à intervalles réguliers, demandez vous si cela à un lien avec l’alimentation  ou un réflexe de votre animal. Analysez quand ils surviennent et vous aurez un élément de réponse.

Si vous ne trouvez pas, vous pouvez en parler lors de la prochaine consultation au cabinet médical ou auprès d’un comportementaliste canin.