Un chien peut-il avoir la gastro ?

Oui, un chien peut avoir une grippe intestinale ! La gastro-entérite hémorragique est identifiée par le sang dans les vomissements et/ou les selles, souvent en raison d’une maladie d’origine alimentaire.

chien qui a la gastro

Comme il s’agit d’une maladie grave qui peut être potentiellement mortelle, des soins vétérinaires immédiats sont nécessaires.

Symptômes de la gastro chez le chien

Les vomissements continus et/ou la diarrhée sont les symptômes les plus courants. D’autres symptômes comprennent :

  • Léthargie
  • L’apathie
  • Refus de manger
  • Perte de poids
  • Perte de fluide
  • Déséquilibre électrolytique
  • Déshydratation
  • Choc hypovolémique



Causes d’une gastro-entérite

La gastro-entérite infectieuse est causée par des agents pathogènes (agents infectieux). Les agents pathogènes les plus souvent associés à la gastro-entérite infectieuse sont :

  • Bactéries (Campylobacter, Salmonella, E. coli, Clostridia…)
  • Virus (parvovirus, maladie de Carré canine…)
  • Champignons (aspergillus, pénicillium, fusarium…)
  • Parasites (vers ronds, ankylostomes, vers plats, ténias, trichocéphales, coccidies…)

E. coli, Salmonella et Corynebacterium sont les pathogènes intestinaux les plus importants parce qu’ils peuvent être transmis de l’animal à l’homme ou vice versa. Les infections à la salmonelle sont également importantes en raison de leur association avec des troubles de la reproduction. J’ai rédigé un autre article sur la salmonellose.

Des changements alimentaires soudains et/ou des toxines alimentaires peuvent causer une irritation et/ou affecter le système immunitaire. La gastro-entérite éosinophile, une forme chronique de la maladie, a été associée aux allergènes dans les aliments pour chiens.

La gastro-entérite peut également arriver à avec le stress, les toxines, l’obstruction physique, les ulcères et les troubles abdominaux.

La gastro-entérite n’est pas propre à une race ou à un sexe, mais les chiens de petite race sont plus sujets à la gastro-entérite infectieuse.

Diagnostic de la gastro chez le chien

Il peut être difficile d’identifier la cause de la gastro-entérite. Par conséquent, des procédures diagnostiques invasives (en termes plus simples, des examens médicaux approfondis) peuvent s’avérer nécessaires si les procédures de routine échouent.

Pour établir son diagnostic, le vétérinaire s’appuie notamment sur :

Antécédents médicaux

  • Obstruction physique, tumeurs, ulcères, blocages intestinaux…
  • Renseignements sur la gravité, la progression et l’ampleur des vomissements et de la diarrhée
  • Le carnet de vaccination peut aider à écarter la possibilité d’une infection parvovirale.

Observations physiques

  • Un test cutané pour déterminer la présence et l’étendue de la déshydratation
  • Une palpation abdominale pour vérifier les douleurs abdominales et/ou l’obstruction abdominale
  • L’examen des muqueuses pour déterminer les pertes hémorragiques
  • La fonction cardiovasculaire fournit des informations sur la déshydratation et/ou la perte de sang.
  • L’observation visuelle du vomi et/ou des selles pour déterminer s’il y a présence de sang. Même si cela paraît dégoûtant, prendre une photo de ce que rejette le chien peut donc s’avérer utile au moment du diagnostic.

Analyses sanguines/biochimiques de routine

  • Données sur le volume de cellules emballées (hématocrite) pour confirmer la gastro-entérite hémorragique
  • Tests biochimiques (test du foie, des reins, protéines sanguines et glycémie)

Étude fécale

  • Essais en culture pour identifier tout organisme microbiologique ou parasitaire potentiel
  • Radiographies/endoscopie pour localiser toute obstruction physique, tumeur, ulcère, occlusion intestinale, blocage intestinal, etc.



Traitement de la gastro chez le chien

Dans la plupart des cas, les chiens se rétablissent vite. Le type de traitement et la durée dépend du diagnostic.

Ainsi, il est possible que votre chien ait un ou plusieurs des traitements qui suivent :

  • Les thérapies liquidiennes et électrolytiques sont importantes, surtout dans les cas de gastro-entérite hémorragique.
  • L’antibiothérapie peut être limitée aux animaux atteints d’infections systémiques.
  • La corticothérapie est utile en cas de choc. Habituellement, un choc hypovolémique se développe en raison de la déshydratation.
  • Les médicaments pour chien qui apaisent l’intestin et lient les agents nocifs peuvent également être utilisés en thérapie de soutien.
  • Les infections parasitaires sont traitées avec des anthelminthiques.
  • L’obstruction physique, les ulcères et les tumeurs peuvent nécessiter une opération.

Vivre et gérer

Une meilleure alimentation peut réduire les infections intestinales et autres troubles gastro-intestinaux. Je prends actuellement des croquettes Pro Plan, après avoir été longtemps aux Ultima, et mon vétérinaire m’en a dit que du bien.

La priorité principale est de laisser au chien le temps de guérir et de soulager toute la partie intestinale enflammée.  Ainsi, la nourriture et l’eau ne devraient pas être données pendant au moins une période de 24 heures pour reposer l’intestin. Ensuite, suivez une diète fade pendant trois à sept jours, suivie d’un retour graduel à la diète normale du chien.

Souvent, les irritants alimentaires (surtout les protéines) peuvent entraîner une récurrence du problème. Dans ces cas, un régime médical hypoallergénique spécial peut s’avérer nécessaire.

Prévention de la gastro-entérite canine

Certains vétérinaires ont récemment souligné l’importance de restaurer la microflore intestinale par des additifs alimentaires (probiotiques, prébiotiques et synbiotiques) afin d’éviter que l’infection ne se reproduise.

Si vous utilisez des aliments faits maison, soyez sûr de savoir exactement les besoins d’un chien. Ce ne sont pas les mêmes que les nôtres et certains fruits ou légumes sont même néfastes pour eux.

Si besoin, consultez votre vétérinaire pour une alimentation appropriée et équilibrée pour votre chien.

Noter cet article