Déménagement avec un chien : comment gérer le changement ?

Se déplacer d’un endroit à un autre est un moment stressant. L’acte de changer complètement d’environnement peut aussi être difficile pour votre chien, même s’il n’a pas à se soucier de déplacer les meubles ou de s’occuper des changements administratifs. Facilitez sa transition !.

Déménager avec votre chien est une décision louable.

Sur le papier, il semble évident que si vous déménagez, le chien de la famille vous accompagnera partout où vous irez. Après tout, il fait partie de votre famille, et vous ne voudriez jamais laisser un membre de votre famille derrière vous, n’est-ce pas ?

chien dans un camion
« Bon, on part où ce coup-ci ? »

Malheureusement, cette pensée a tendance à se produire beaucoup moins souvent que vous ne le pensez. Des études indiquent que le déménagement est la raison la plus courante pour laquelle les chiens sont abandonnés dans des refuges. Les raisons invoquées varient : il n’y aura plus de jardin pour le chien, le couple se sépare et personne ne veut de l’animal, la location n’accepte pas les animaux… Vous en doutez, il suffit d’aller sur Le Bon Coin pour voir toutes les excuses imaginables sorties par les maîtres « qui se débarrassent du chien ».

Quand vous recherchez votre future destination, réfléchissez au logement par rapport à votre chien. Essayez de trouver un lieu de vie qui vous comble et permettra au chien d’avoir tout le confort dont il a besoin. Évidemment, bannissez de vos recherches les locations qui refusent les animaux.

Plus concrètement, voici ce que l’on conseille de rechercher pour votre chien en cas de déménagement.

Ce qu’il faut rechercher dans une nouvelle résidence si vous possédez un chien

Il est important que vous regardiez une nouvelle maison ou un nouvel appartement à travers le filtre des yeux de votre chien ainsi que le vôtre. Ce point de vue n’est pas seulement important pour les premiers jours du déménagement lorsque les choses sont en désordre et que le chaos a tendance à régner. C’est essentiel pour le bien-être général de votre chien.

Le plus gros problème auquel vous pourriez être confronté est peut-être la taille de votre nouvelle maison. Ce point est particulièrement important si vous passez d’une grande superficie à une petite, car il y a des races qui supportent mal de vivre dans un petit espace. D’autres paramètres comme la taille des escaliers et de la cour peuvent influer sur la pertinence de l’endroit pour votre chien.

Essayez également d’en savoir un peu plus sur le voisinage avant de signer le bail ou le contrat de vente. Déterminez à quel point il est sûr pour votre chien (et pour vous). Cette mesure de sécurité devrait également prendre en considération les types de chiens présents dans le voisinage. Si dès que votre chien fait quelques pas dans le jardin, un gros molosse situé dans la maison d’en face se met à lui hurler dessus, votre compagnon risque d’être mal à l’aise et de ne plus oser sortir.

La meilleure chose à faire est sûrement de vous rendre dans le quartier avec votre animal avant de venir y habiter. Cette sortie aidera aussi votre chien à s’habituer à son nouvel environnement. En l’acclimatant aux différentes odeurs et curiosités du quartier, il pourra se détendre un peu plus à l’idée d’entrer dans un nouvel espace de vie. De plus, vous pourrez faire vos différentes observations durant ces marches.

Comment votre chien gère les déménagements ?

Il n’y a pas un seul trait universel qui définit comment un chien va réagir au changement d’environnement. C’est le genre de situations qui se gère au cas par cas. Vous devez vraiment faire preuve d’empathie envers votre chien et observez son comportement afin de relever les différentes modifications.

En règle générale, les chiens ont tendance à être très excités (positivement) quand ils arrivent dans de nouveaux lieux.  Cependant, certains chiens peuvent considérer le passage de leur environnement familier à un endroit étranger comme une source de grands traumatismes. Cela est encore plus vrai si vous-même vous stressez énormément. Le chien ressentant vos émotions, il ne prendra pas ce changement comme une chose positive.

Encore une fois, ce type de comportement n’est pas prédominant pour une race ou un âge spécifique.

Préparer le déménagement

La chose la plus importante que vous pouvez faire pour votre chien dans les jours précédant le déménagement est de continuer à vous en occuper autant que d’habitude. Vous allez avoir beaucoup de choses à faire avant et à la suite du déménagement, et il peut être plus facile de mettre les besoins de votre chien et parfois, sans même s’en rendre compte. Protégez-vous contre cela pour le bien-être de votre chien.

Assurez-vous que vous consacrez le même nombre d’heures à votre chien. Cela signifie principalement de s’en tenir à votre routine en ce qui concerne la marche et l’exercice, bien que vous puissiez trouver bénéfique de le gâter un peu plus pendant ce temps.

N’ayez pas peur de le faire participer activement au déménagement. Ne l’isolez pas dans un coin ou dans une cage pour chien pendant que vous empaquetez vos affaires ; laissez-le fouiner et enquêter sur ce qui se passe. Cet acte de participation lui donnera l’assurance que tout va bien, ce qui peut le rendre moins susceptible de s’engager dans des comportements liés au stress. Pour autant, faites bien attention à lui et à vous quand vous bougez des objets lourds. Le chien reste le spécialiste du piège involontaire ; comme il adore vous suivre partout, il représente parfois un obstacle dans lequel on se prend les pieds…

Vous devriez également vous assurer que vous gardez l’environnement de votre chien dans son ancienne maison intacte aussi longtemps que possible. Assurez-vous que ses affaires sont les dernières choses qui sont emballées et expédiées. Faire cela trop tôt créera par inadvertance un environnement difficile pour lui – quelque chose auquel il ne réagira peut-être pas très bien.

Préparation du nouveau lieu

La majeure partie de la préparation du chien pré-déménagement sera évidemment liée à ce que vous devez faire dans le lieu de vie, tant dans l’ancien espace que dans le nouvel espace. Cependant, il y a quelques éléments clés dont vous devez prendre soin dès votre entrée dans le nouveau logement.

Le premier point vital dont vous devriez prendre soin est de mettre à jour l’identification de votre chien. L’adresse liée à sa puce d’identification changeant, faites le changement pour que l’on puisse vous retrouver en cas de disparition de l’animal. Reprenez le papier donné par votre éleveur qui contient ses informations et au dos, vous avez l’explication de la procédure à suivre pour changer l’adresse. Cela est d’autant plus important si le numéro de téléphone mis en coordonnées de contact n’est plus le vôtre.

La deuxième étape que vous voudrez faire est de trouver un vétérinaire dans votre nouveau quartier. Il est important que vous soyez proactif sur cette étape et que vous en trouviez une de bonne réputation avant que quelque chose de mauvais n’arrive à votre chien, de peur que vous ne vous retrouviez dans une situation difficile en cas d’urgence. Vous devriez également être attentif aux cliniques d’urgence locales pour animaux de compagnie au cas où.

Vous avez déménagé ! Maintenant quoi ?

Après l’emballage des cartons, place au déchargement et à l’organisation de vos affaires dans votre nouveau lieu de vie. I y a plusieurs étapes que vous devez suivre pour vous assurer que votre chien peut commencer à s’installer correctement. Ces étapes sont conçues pour apporter confort et familiarité à votre chien, de peur qu’il ne se mette à faire des bêtises.

chien après un déménagement
Vous voilà arrivé, maintenant que faire ?

Le premier pas à faire ici est de déballer certains de ses effets personnels et de les installer à l’endroit que vous avez considéré comme étant sa zone. En lui permettant de s’installer immédiatement dans son nouveau domaine, il s’habituera à son nouvel environnement. Vous devez aussi vous abstenir de laver ses couvertures et sa literie, car leurs parfums familiers augmenteront son niveau de confort.

Faites un balayage rapide de la maison pour vous assurer qu’il n’y a rien qui puisse tenter la curiosité de votre chien, comme un fil électrique exposé. La sécurité est un point clé et votre nouveau logement possède à coup sûr des dangers éventuels pour votre chien. Bien que votre chien ne soit pas attiré par de telles choses dans votre ancienne maison, il peut s’habituer à ces choses comme moyen de s’habituer au nouvel environnement.

La sécurité est un point clé et votre nouveau logement possède à coup sûr des dangers éventuels pour votre chien.

Il est également important que vous teniez compte des besoins routiniers de votre chien pendant le déménagement. Se nourrir, boire, dormir, marcher, jouer…. Ces besoins sont constants, quel que soit l’endroit où vous vivez. Pour certaines races, un changement brutal entraîne une vraie déprime et de l’agressivité.

Une fois que vous vous êtes installé, essayez d’être présent les premiers jours dans le nouveau domicile. Prendre quelques jours de congé si possible, sortir moins longtemps, emmener votre chien acheter le journal avec vous…Tous ces moments rassureront votre chien qui a sûrement peur que vous partiez sans lui.

Exemple avec Jodie : Depuis que je l’ai, j’ai déménagé quatre fois… en quatre ans. Elle est désormais habituée au changement, mais la première fois, je l’ai laissé deux jours à des amis le temps de faire un aller-retour Orléans-Vannes. Pendant un mois environ après l’emménagement, elle paniquait dès que je mettais mes chaussures pour sortir…

Cela étant dit, il est important de tracer la ligne entre le fait de traîner et le fait de dorloter. Si vous étouffez votre chien pour l’aider à atténuer son niveau de stress, il peut adopter des comportements dépendants qui ne sont pas bons non plus et pourraient se révéler problématique à long terme.

Ce à quoi s’attendre dans les jours et les semaines suivant un déménagement

Votre chien ne sera pas complètement libéré au départ. Cela ne signifie pas nécessairement qu’il est nerveux ou contrarié. Au contraire, ce comportement peut être purement dû au fait qu’il essaie encore de comprendre la configuration du terrain. Les chiens adorent les habitudes (sortir aux mêmes endroits, sentir la même odeur chaque jour, croiser les voisins habituels) et cette nouvelle vie requiert un temps d’acclimatation.

Au cours de ces premiers jours ou même des premières semaines, vous pouvez constater une augmentation du nombre d' »accidents » dans votre maison. Cela n’a rien à voir avec le fait que votre chien déclare à quel point il est malheureux à l’endroit où il se trouve – les chiens ne font pas caca ou urinent dans un certain endroit par dépit. Ce comportement découle plutôt du fait qu’il ne sait pas où faire ses affaires…

Exemple avec Jodie : Elle ne m’a jamais fait de pipi dans la maison. Par contre, Mookie, mon plus jeune chien, l’a fait lors de mon dernier déménagement. Elle a uriné une dizaine de fois sur le premier mois avant de redevenir propre.

En tant que tel, il est impératif que vous retourniez à un entraînement de base avec votre chien pour qu’il puisse comprendre où il peut et ne peut pas faire ses besoins. Vous devrez peut-être aussi déployer certaines techniques pour aider à réduire l’anxiété de séparation si vous devez le laisser seul au travail.

Il est également important qu’il vous voit vous installer dans une routine de vie normale dans les jours et les semaines qui suivent le déménagement. Cela lui fournira des indices non verbaux que vous pensez que tout va bien à l’intérieur de son nouveau « chez lui ». S’il sent que vous allez bien, il en arrivera à ce point aussi.

Faire un grand déménagement : Conseils pour déménager d’un bout à l’autre du pays

Faire un déménagement de quelques kilomètres peut être stressant, mais c’est encore autre chose quand le déménagement se faire d’une partie du pays ou du monde à une autre. Il y a lors de multiples choses à s’occuper.

Certaines des tactiques de pré-déménagement citées précédemment sont impossibles quand on s’envole à des centaines ou milliers de kilomètres, comme par exemple familiariser votre chien avec le nouveau quartier avant le déménagement.

Dans le cas d’un déménagement à travers le pays, la partie du transport de votre chien d’un point A à un point B est un processus qui semble effrayer. Toutefois, en France, la superficie relative petite du pays rend les déplacements réalisables en voiture.

Exemple avec Jodie : Pour mon dernier déménagement, je suis passé de Nantes à Chambéry, soit 7h de route environ. J’ai mis Jodie sur sa housse de voiture avec sa soeur, puis j’ai fait une pause à mi parcours dans de la famille. Les deux étaient heureuses de voir du Monde et elles n’ont eu aucun stress avec le trajet.

Dans les airs : Voler avec votre chien

Faire voler votre chien d’un endroit à un autre tend à être une option qui est mal vue. Cependant, il y a des moments où c’est la seule option réaliste qui s’offre à vous, par exemple si vous déménagez à l’étranger. Dans ce cas, il y a quelques étapes que vous devez garder à l’esprit.

Tout d’abord, il est important que vous vous assuriez que votre chien est physiquement apte à voler. Les chiens âgés, les jeunes chiots, les chiens atteints de maladies chroniques et les races brachycéphales comme les bouledogues ou les carlins peuvent ne pas être jugés aptes au vol. Pour ces derniers, beaucoup de compagnies les refusent. Il est important que vous preniez rendez-vous avec votre vétérinaire pour vous assurer que votre chien est en bonne santé avant de prendre l’avion.

Il y a aussi deux façons de faire voler votre chien : soit en cabine, soit comme « cargaison » dans la soute. En cabine, votre chien peut voler avec vous à vos pieds dans un sac de transport, à condition qu’il soit assez petit (généralement 9 kg et moins). Dans une situation de fret, votre chien sera « embarqué » en soute dans une cage que vous avez fournie.

Pour plus d’informations sur le sujet, reportez-vous à notre article de conseils pour prendre l’avion avec son chien.

un chien dans un avion avec sac de transport
Le sac de transport est généralement très confortable. Toutefois, habituez votre chien à ce sac avant de prendre l’avion.

Voyager avec votre chien en voiture

Si vous avez les moyens de faire un déménagement longue distance avec votre chien en voiture, il est recommandé de profiter de cette situation. La voiture est mieux supportée par le chien : moins de stress, des pauses possibles, une présence à vos côtés, moins de bruit… Cependant, cela ne signifie pas qu’un tel transport n’a pas de règles à suivre.

Par exemple, vous ne devriez pas permettre à votre chien de se promener dans la voiture ou de sortir sa tête par la fenêtre. Les deux activités peuvent sembler mignonnes – surtout pour ceux qui conduisent à côté de votre voiture – mais elles peuvent être dangereuses en causant des accidents.

Le mieux est de l’attacher solidement sur le siège arrière avec un dispositif de retenue. Bien qu’il n’ait pas nécessairement été prouvé que ces dispositifs protègent complètement les chiens contre les blessures en cas d’accident, ils ont contribué à limiter la distraction du conducteur, ce qui, en fin de compte, améliore la sécurité de tous.

Vous devriez aussi être attentif aux besoins d’exercice de base de votre chien pendant votre longue road-trip. Il peut être facile de négliger ces éléments si vous êtes sur la route, mais il est important de les maîtriser, ne serait-ce que pour le bien-être de votre chien.

Assurez-vous de trouver des lieux pour dormir sur le trajet, soit chez des amis soit dans des hôtels accueillants les animaux de compagnie. N’oubliez pas que la mention « animaux admis » sur les fiches des hôtels ne signifient pas la gratuité. Connaissez-bien les tarifs demandés avant de réserver.

Enfin, assurez-vous de fournir à votre chien un pee de plaisir pendant votre voyage. Cela pourrait être aussi simple que de s’assurer qu’il a certains de ses jouets préférés sur le siège arrière.

Stress à court terme et gains à long terme

La relocalisation avec un chien n’est pas une tâche facile, mais c’est une tâche qui peut se faire avec un minimum de stress si vous faites preuve de préparation. Certaines des tactiques à employer sont du bon sens, tandis que d’autres nécessitent de l’empathie. Pensez à votre chien et le bon comportement à avoir viendra tout seul.

La relocalisation avec un chien n’est pas une tâche facile, mais c’est une tâche qui peut se faire avec un minimum de stress si vous faites preuve de préparation.

Les méthodes que vous utilisez pour atténuer le stress associé à la relocalisation d’un chien devraient être guidées par l’amour que vous avez pour votre chien. Ce n’est pas toujours simple, mais l’effort vaut le coup… pour vous comme pour lui !

Déménagement avec un chien : comment gérer le changement ?
5 (100%) 2 votes